Orlando : la pire attaque terroriste aux Etats-Unis depuis 2001

  • Auteur de la discussion revolution1
  • Date de début

revolution1

Expert
#1
Le massacre a commencé vers 2 heures du matin (8h à Paris) dans la boîte de nuit gay le Pulse. Un homme identifié comme Omar Mir Seddique Mateen, un Américain d'origine afghane né en 1986 à New York, entre dans l'établissement avec un fusil d'assaut ainsi qu'une arme de poing et commence à tirer. Un officier de police qui travaille dans le club échange des coups de feu avec lui. «Il y a eu une courte pause dans les tirs et certains d'entre nous ont pu se lever et sortir en courant vers l'arrière», raconte un client.

Le tueur prend ensuite des otages. Trois heures après le début de la fusillade, la police affirme avoir procédé «à une explosion contrôlée» devant le night club sans en dire plus. Vers 5 heures (heure locale) les troupes d'élites du SWAT décident de rentrer dans l'établissement pour secourir les otages. Onze officiers échangent des coups de feu avec Omar Mir Seddique Mateen qui décède.

Le père du tueur présumé avait indiqué sur la chaîne NBC que son fils «n'était pas animé par un mobile religieux mais qu'il était énervé après avoir vu deux homosexuels s'embrasser». «Nous étions à Miami, il a vu deux hommes s'embrasser et se toucher sous les yeux de sa femme et de son fils, il était très en colère», avait-il raconté, avant de présenter ses excuses au nom de sa famille

lien-1

lien-2
 

mezigo

Modérateur
Staff
#2
Le mobile n'est peut-être pas religieux mais politique, si on considère que l'islamisme de Daesh est un terrorisme politique et non pas religieux. L'homophobie n'est qu'un décor pour brouiller les pistes.

J'ai entendu un imam du coin qui a tenté d'intervenir sur place après coup pour aider les victimes, organiser des dons de sang pour les blessés et pour affirmer la cohésion nationale américaine contre le terrorisme.

Comme toujours, les salafistes jouent sur du velours en cherchant à passer pour des représentants de l'Islam. Mais ils ne représentent qu'une forme d'expansion de l'Islam, dénuée de toute conscience religieuse. L'islamisme est un nationalisme basé sur la violence, le rejet de l'autre, la conquête par la force et l'objectif d'hégémonie.

Il faudra bien qu'un jour une voix suffisamment puissante s'élève pour représenter l'Islam d'une majorité de Musulmans, et pour casser net tout lien que l'on voudrait nous imposer entre la religion et la conquête politique.
Cette voix a besoin aussi d'un appui fort de la part des pays occidentaux pour imposer aux états musulmans de faire ce ménage. Certains ont voulu le faire (Turquie, Egypte, Iran du Shah...) mais sans appui international.

En attendant, les démocraties occidentales subissent la pression d'une minorité agissante et lui laissent l'initiative.

Condoléances, pensées et empathie pour les victimes de cette tuerie.
 

revolution1

Expert
#3
Je peux totalement comprendre qu'un politicien essaye d'une manière ou une autre de bannir les causes religieuses possibles d'une opération terroriste, et c'est légitime pour l'homme politique, son parti, et pour le pays et la paix sociale, ou moins c'est son point de vue je pense.

Mais qu'un citoyen qualifie ces opérations comme des opération pour but purement politique et qu'il y a aucune motivation religieuse, là je dois poser une question ou plus.

Quelle est l’intérêt politique de cet attentat sachant que les DAECH peuvent choisir dans les pays occidentaux des endroits plus sensibles, plus signifiants, et plus importants pour les musulmans et les non-musulmans autant sur le plan politique que le plan social et médiatique ?
 

mezigo

Modérateur
Staff
#4
Ce que je veux dire, c'est que l'islamisme a plus une dimension politique que religieuse. C'est un fanatisme de conquête basé sur l'extermination de ses adversaires. La dimension théologique ou spirituelle en est absente. La meilleure preuve, c'est que les terroristes sont pour la plupart des délinquants et criminels de droit commun (vols, drogue, braquages...).
Ils n'ont qu'une culture religieuse très superficielle et celle-ci n'est qu'un alibi.
Cet alibi religieux sert à paralyser la lutte contre l'islamisme en l'accusant de lutter contre l'Islam.

Faire l'amalgame entre islamisme et Islam sert avant tout la cause des islamistes. Faire du terrorisme une religion ne sert qu'à le justifier et à lui faciliter le recrutement.

L'intérêt politique de ces attentats se trouve là. Il ne s'agit pas de politique au sens réduit où se trouve cantonné l'esprit franco-franchouillard, qui croit que la politique se limite à un choix gauche-droite. La politique selon Daesh, c'est avoir un état totalitaire qui pousse les autres états vers le totalitarisme pour tenter de les assimiler par la force.
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Staff en ligne
  • Eldarium
    Modo d'Inde Rond
  • Dreamcaster
    Gant de l'Infini. Super-admin.
Membres en ligne
  • philou21850
  • dedzix
  • Zampooo
  • LeoMrb
  • Eldarium
  • Ruben Pereira
  • Dreamcaster
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
865 346
Messages
8 057 212
Membres
1 575 868
Dernier membre
Coolboumia
Partager cette page
Haut