Où en est FUKUSHIMA ?

  • Auteur de la discussion silencer-62
  • Date de début

nico27027

Grand Maître
#101


Merci Momo ! Il faut essayer de garder les pieds sur terre et faire des analyses correctes.
Ce n'est pas tjrs facile! d'autant que nous ne sommes pas sur place pour savoir exactement ce qu'il se trame.
 

darkside07

Grand Maître
#102
Merci beaucoup Nico.

 

darkside07

Grand Maître
#104
La révélation devrait faire l'effet d'une bombe. La compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) a annoncé, vendredi 19 juillet, que près de 2 000 travailleurs de la centrale accidentée de Fukushima présentaient un risque accru de cancer de la thyroïde, soit 10 % des personnes ayant travaillé sur le site.
L'article sur LeMonde.fr
 

nico27027

Grand Maître
#105
C'est pas vraiment une surprise.
J'ajouterai que ce genre d'études ont tjrs été réalisées à la suite des catastrophes nucléaires "connues".
Comme chaque étude, elle a son lot d'incertitude, et encore plus là.
Le temps dira combien de travailleurs de Fukushima mourront des suites des doses intégrées.
 

momo19_89

Grand Maître
#106
On a une évaluation(sérieuse)sur les effets de Tchernobyl sur la santé en Russie.
 

darkside07

Grand Maître
#107
On s'éloigne de Fukushima et on se rapproche de nous avec cette nouvelle pleine de cynisme.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a jugé mardi non concluante une récente étude italienne qui fait état d'une forte augmentation des maladies de la thyroïde, dont des cancers, en Corse après le passage du nuage radioactif de Tchernobyl en 1986.
http://www.europe1.fr/France/Tchernobyl-Corse-Touraine-rejette-une-etude-1591907/

Il est vrai qu'à l'époque, le nuage s'était arrêté aux frontières.

Bon, après je n'ai pas toutes les cartes en main pour juger de la pertinence de l'étude, cependant tout cela semble surprenant, ce rejet en bloc alors même qu'on sait que la Corse a été parmi les régions le splus touchées par le nuage radioactif en France :

 

darkside07

Grand Maître
#108
Ce matin toujours... On retourne à Fukushima.

Fukushima : décontamination et nettoyage coûteront cinq fois plus cher que prévu

La décontamination et le nettoyage de la région autour de la centrale de Fukushima pourraient coûter jusqu'à 5 800 milliards de yens (44 milliards d'euros), selon une étude officielle, alors qu'une troisième émanation de vapeur a été constatée mercredi 24 juillet au-dessus du bâtiment d'un réacteur.

Selon l'Institut national des sciences et technologies industrielles, les opérations de nettoyage et de décontamination coûteraient cinq fois plus cher que ce qui était initialement estimé et budgété par le gouvernement.
La suite sur LeMonde.fr

44 milliards d'euros pour la seule décontamination...
C'est le coût de 5 réacteurs EPR
De 1100km de LGV
De 30 à 40 lignes de Metro neuves
De 60 à 100 lignes de Tramway neuve
De plus d'1 an du budget de la Défense Française
C'est 3 fois le déficite de la Sécurité Sociale

C'est surtout cela qui me gêne dans le Nucélaire, une technologie qui lorsqu'elle faillie, forte heureusement très rarement, coût des sommes inconcevable.
 

nico27027

Grand Maître
#109


Compliqué en effet...
Pour me faire l'avocat du diable et de Marisol tourraine, afin qu'un individu ayant eu une pathologie qui pourrait être liée aux dépôts de l'accident de Tchernobyl puisse être remboursé, encore faudra t'il (du moins je l'espère) qu'il justifie d'une vie saine !
Quand on sait que " 0,05 mSv est la dose moyenne reçue en France du fait de l'accident de Tchernobyl la première année" et que cette valeur de dose équivaut à 0,25 paquet de cigarettes, que dire, que dire...

http://sfp.in2p3.fr/Debat/debat_energie/Nucleaire/Radioactivite/tabac.html

Nous avons trop tendance à croire que la radioactivité n'est que présente dans nos centrales. Il faut absolument avoir le regard plus large ! Une clope grillée = 10 micro Sv. Cette dose lorsqu'elle est prise en une journée par un ouvrier du nucléaire est jugée anormale et trop élevée (en général c'est de 0,5 à 8-10 pour la plupart des ouvriers).

Moi je souhaite bien admettre que y'a des circonstances plus que douteuses sur les thyroïdes Corses et peut être en effet y'a t'il un lien de cause à effet, mais dès lors qu'on présente les résultats sous une nouvelle forme, comme je viens de le faire avec l'exemple du tabac, alors on ne peut plus donner suffisamment de crédit et de poids au nuage de Tchernobyl.
Encore une fois, un Auvergnat, un Breton et voir même un Corse, a reçu et recevra tjrs plus de doses que Tchernobyl lui en donnera dès lors que ce dernier vit dans une maison en granit bourrée de radon, dès lors que ce dernier fumera un paquet de clopes par jour, dès lors qu'il prendra l'avion 5 fois par an, dès lors qu'il ira visiter les jolies plateaux Brésiliens à la radioactivité naturelle frôlant les 400 mSv/an...etc, etc.

Et enfin, et je finirai avec cet exemple le plus incroyable : les essais nucléaires. Essais, qui ont eu lieu par milliers de 1945 à 2000 et qui ont permis d'atteindre dans l'atmosphère un taux jamais égalé par Tchernobyl (sur une moyenne mondiale) de Cs137 et autres produits issus de la fission.
Exemple à Bordeaux :
page 3/3 :
http://eduscol.education.fr/rnchimie/phys/baillet/08/essais_nucleaires_retombres_radioactives.pdf

Pour vous aider à décortiquer ce schéma, vous y trouverez les essais nucléaires avec un pic d'activité rejeté au milieu des années 60 et vous y verrez le pic de Tchernobyl vu de Bordeaux en 86... troublant et consternant, n'est ce pas ?
Le nombre de cancer et ou pathologies causés par ces essais ont ils étaient un jour annoncés ? quantifiés ? non ! et personne s'en porte pas plus mal... enfin je crois ! Le bordeaux n'a jamais été aussi chère et bon.

Bref, affaire à suivre !
La seule façon d'établir avec plus ou moins de certitudes une contamination trop importantes de ces gens par le nuage de Tchernobyl aurait été de leur faire passer des anthropogammamétries dès la première année.
Car grâce à cet examen, une preuve formelle et indiscutable d'une contamination interne aurait été établie. De plus, il aurait même était possible de quantifier l'activité et la dose.

Mais enfin... tu sais, il faut avoir peu de compréhension pour ces gens dès lors qu'ils consument leur vie d'une autre façon. Pour les autres, c'est bien entendu à défendre bec et ongles car bien sur, plus on se rapproche de l'Ukraine, plus il est évident que des personnes ont souffert de ça.

44 milliards d'euros pour la seule décontamination...
C'est le coût de 5 réacteurs EPR
De 1100km de LGV
De 30 à 40 lignes de Metro neuves
De 60 à 100 lignes de Tramway neuve
De plus d'1 an du budget de la Défense Française
C'est 3 fois le déficite de la Sécurité Sociale

C'est surtout cela qui me gêne dans le Nucélaire, une technologie qui lorsqu'elle faillie, forte heureusement très rarement, coût des sommes inconcevable.
Ce qui coute chère, c'est le fait de faire le premier cette douloureuse expérience. C'est le prix des prototypes, des pré-séries si tu préfères.
Bcp d'études sont réalisées, puis refaites et re-refaites et re-re-refaites avec de nouvelles hypothèses. Tout cela à un cout.
Pour Fukushima, on fait face à une première mondiale : assainir une région contaminée (ce qu'à Tchernobyl, il n'a jamais été entrepris). Il faut réfléchir et concevoir des moyens qui n'existaient pas encore. C'est cela qui coute le plus chère dans ce titanesque chantier, car ce qui est rare est chère...


 

momo19_89

Grand Maître
#110
Le nombre de cancer et ou pathologies causés par ces essais ont ils étaient un jour annoncés ? quantifiés ? non ! et personne s'en porte pas plus mal... enfin je crois ! Le bordeaux n'a jamais été aussi chère et bon.
C'est vrai.:lol:
 

darkside07

Grand Maître
#111
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/08/07/a-fukushima-300-tonnes-d-eau-contaminee-se-deversent-chaque-jour-dans-le-pacifique_3458376_3244.html

Précédemment nous avions estimés à 720m3 d'eaux les injections effectuées chaque jour sur le site.

On apprend aujourd'hui que 40% de cette eau (300m3) n'est pas retraitée mais relachée directement dans le Pacifique (sans savoir si on prend en compte l'eau qui remplie les nappes souterraines...)

Alors 300T d'eau ça ne représente pas grand chose par rapport au Pacifique (c'est en gros l'équivalent de 10 semi remorsuqes citerne Total dont on balancerait chaque jour le contenu).

L'impact toutefois de ce rejet radioactif sur le littoral doit être assez important et les désordres qu'ils vont causer sur le long terme ne seront pas négligeables car cela fait plus de 2 ans que ces quantités se déversent en permanence et cela va encore durer longtemps puisque l'objectif du gouvernement est d'atteindre les 60T de rejet d'ici décembre...
 

nico27027

Grand Maître
#112


Deux ans après l'accident et sans reprise des réactions neutroniques (donc création de produits de fission), les produits de fission ne sont plus au nombre de 300-400, mais moins important.
Les radioéléments qui vont contribuer aux doses intégrées seront les Cs (134-137), Baryum (issu du Cs), du tellure et aussi encore un iode (qui est l'un des radionucléides le plus crée dans les réacteurs).
Tout ça pour dire, qu'il ne faut pas trop s'amuser à cumuler les activités relâchés. Je veux dire, ils ont estimés à qq 40 TBq les relâchements de produits de fission dans le pacifique en 2 ans, ce qui est probablement vrai mais ce qui ne veut pas dire qu'à ce jour, il y a tjrs 40 TBq dans le pacifique !! (il faut prendre en compte la désintégration des radioéléments).
 

belakk

Grand Maître
#114
Le nombre de travailleurs ayant des problèmes de santé augmente autour de Fukushima Dai Ichi.

D’après le ministère de la santé japonais le pourcentage de travailleurs de la centrale et des localités voisines ayant un problème de santé a augmenté.

(...)On vient de découvrir un stock de 200 à 300 tonnes de copeaux de bois contaminés au Césium à 500 km de Fukushima, dans le lit à sec de la rivière Kamo affluent du lac Biwa (préfecture de Shiga)ainsi qu’à d’autres endroits près du lac. Il y a jusqu’à 3.000 becquerels de Césium par kg.(...)

http://www.vivre-apres-fukushima.fr/le-nombre-de-travailleurs-ayant-des-problemes-de-sante-augmente-autour-de-fukushima-dai-ichi/
Les poissons japonnais sont à éviter :D
 

belakk

Grand Maître
#115
Le moment le plus dangereux pour l'humanité en novembre 2013

Nous sommes actuellement à deux mois du moment le plus dangereux peut-être pour l'humanité depuis la crise des missiles cubains.

Il n'y a aucune excuse à ne pas agir. Toutes les ressources que notre espèce peut rassembler doivent se focaliser sur la piscine de l'unité 4 de Fukushima.

Le propriétaire de Fukushima, Tokyo Electric (Tepco), dit que d'ici 60 jours va commencer une tentative pour enlever plus de 1300 barres de combustible usagé d'une piscine en très mauvais état perchée à 30 mètres du sol. La piscine repose sur un édifice sévèrement endommagé qui penche, s'enfonce et qui pourrait facilement s'effondrer avec un autre séisme, si ce n'est pas de lui-même.

Les quelques 400 tonnes de combustible de cette piscine pourraient libérer 15.000 fois plus de radiations qu'Hiroshima.

Une chose est sûre concernant cette crise, c'est que Tepco n'a les ressources ni scientifiques, ni techniques, ni financières pour la gérer. Pas plus que le gouvernement. La situation demande un effort mondial coordonné des meilleurs scientifiques et ingénieurs que notre espèce peut rassembler.(...)


source off: http://www.globalresearch.ca/humankinds-most-dangerous-moment-fukushima-fuel-pool-at-unit-4/5350779

trad : http://spread-the-truth777.blogspot.fr/2013/09/le-moment-le-plus-dangereux-pour.html
Merci internet de m'informer ! BFM TV, iTele, France 24 and co n'en parlent jamais de la situation à Fukushima qui est une vraie catastrophe mondiale
 

nico27027

Grand Maître
#116
Cette opération comportera bien entendu des risques de reprise de criticité non contrôlée.
L'ensemble des documents, liens, articles que l'on peut trouver sur internet n'indique en rien quel est l'état exact de la piscine 4. De plus, rien n'indique que Tepco y va à l'aveuglette si ce n'est cette envie toujours constante qu'on les journalistes à faire du sensationnel.

La situation de Fukushima impose aux Japonais (et non à Tepco seul) d'agir. La politique de l'autruche façon ex-URSS qui vise à laisser pourrir une zone est à proscrire.


Enfin, il est encore toujours aussi vrai que les Japonais ont une mentalité à tjrs vouloir faire les choses eux même sans demander d'aide. De par ce comportement, ils en sont arrivés à la catastrophe industrielle que nous connaissons. Je ne connais pas dans quelle mesure la communauté internationale et les grandes entreprises et ingénieries du milieu sont intervenus pour les aider...
Donc la aussi, avant de crier au loup et venir dire que Tepco est incapable de rien, merci de confirmer par des écrits et des preuves que tout est insuffisamment préparé pour cette énorme tâche.

Tu l'auras compris Belakk que les sources du style : globalresearch ou spread-the-truth777.... n'ont que peu d'intérêts scientifiques en comparaison des informations que tu pourrais essayer de chercher sur le site de la NISA Japonaise ou peut être même sur le site de notre autorité de sureté à nous.

 

belakk

Grand Maître
#117
J'en prends note

Tricastin : Nous sommes dans une situation pré-Fukushima

Depuis vendredi 27 septembre l’usine Eurodif du Tricastin menace la France. A l’arrêt depuis juin 2012 et par ce que les nucléocrates veulent procéder à des démantèlements rapides pour cacher au plus vite leur forfait et continuer leur sinistre business de mort, les manoeuvres d’extraction de l’uranium en cours se passent très mal. Une fuite radioactive se poursuit. Pendant ce temps-là, depuis 2 mois, la fuite de Tritium se poursuit à la centrale nucléaire EDF(...)

http://actuwiki.fr/nucleaire/36352/
Qu'en dis-tu de cet article ?

 

mezigo

Modérateur
Staff
#118
Sans rien y connaître, je trouve cela "fort de café". Parler de situation pré-Fukushima me semble d'un ridicule absolu.
Fukushima = centrale sinistrée en plein cours d'exploitation avec destruction des moyens de refroidissement.
Tricastin = centrale à l'arrêt depuis un an, donc avec un cœur qui a pris un peu d'avance pour ce qui est de se refroidir, et des moyens techniques actuellement toujours en état.

Amalgamer les deux, c'est écrire n'importe quoi pour faire du sensationnalisme et jouer avec les peurs des gens. Tant qu'on y est, on peut dire que chaque soir à 16h30 devant les guichets des Postes de quartier, on est dans une situation équivalente au Chemin des Dames en avril 1917 ou à Omaha Beach en juin 1944 !

Je laisse à Nico le soin de confirmer ou contredire...
 

nico27027

Grand Maître
#119
Avant de commenter l'article, petit récapitulatif du site de Tricastin :

Usine Georges Besse d'Areva : Cette dernière était utilisée pour produire les assemblages combustibles de type Uox. Les Deux aéro-réfrigérants présents à proximités sont utilisés par cette usine et non par la centrale (les gens font souvent l'amalgame).
Et donc, nous avons aussi 4 réacteurs nucléaires de type 900 MWe qui eux sont exploités par EDF. Par ailleurs, et juste pour info, je crois que tous les coeurs de cette centrale utilisent du MOx, dc pas l'UOx fabriqué dans l'usine d'à coté, mais le MOX fabriqué à Marcoule à l'usine MELOX d'Areva aussi.

Le 4 juillet 2008 une fuite de plus de 74 kg d’uranium liquide contamine les rivières alentour. Si, une fois de plus, l’exploitant nucléaire tente d’en minimiser l’impact, la Socatri-Areva sera condamnée par le Tribunal de Carpentras puis par celui de Nîmes. L’eau du robinet de 3 villes au moins du département (Mornas, Carpentras, Avignon) se révèle contaminé au tritium radioactif. Les autorités publiques ne réagiront pas. - See more at: http://actuwiki.fr/nucleaire/36352/#sthash.JH2ANERW.dpuf
Je crois me svr d'une fuite d'uranium à proximité du site en effet.
Il n'y a aucun lien entre uranium et tritium....
Le tritium existe de façon naturelle dans l'environnement. Il est aussi crée artificiellement dans les réacteurs du fait de l'activation neutronique, et il doit être aussi un produit de la fission.

Tu peux prendre la plus pure des eaux de source de France, si tu y fais une mesure du tritium, tu en trouveras tjrs.

Enfin, concernant les fuites de tritium de la centrale de Tricastin, j'ai pas vraiment d'élément là dessus, et l'asn non plus j'ai l'impression :

http://asn.fr/index.php/Les-activites-controlees-par-l-ASN/Production-d-Electricite/Avis-d-incidents-dans-les-installations-nucleaires

Sur ce site, tu trouveras l'ensemble des avis d'incidents dans toutes les centrales de France. Je rappelle que les incidents sont courants et non rien de dangereux, le fait de les diffuser se nomme tout simplement : Loi de transparence sur la sureté nucléaire.

Ton article, enfonce une porte ouverte. Il dit que des relâchements de tritium ont lieu dans la centrale de Tricastin.
Et bien, je vais t'apprendre que des relâchements de tritium ont lieu dans toutes les centrales. Les effluents radioactifs sont quantifiés et relâchés sous couvert d'un arrêté de rejet.

Les conditions à respecter sont un certain niveau d'activité pour un débit du fleuve donné.
Donc, si Tricastin a relâché 680 Bq/l de tritium c'est qu'au jour où ils ont pu le faire, le débit du Rhône devait certainement être suffisant pour assurer une très très importante dilution.

Et sur la notion de fuite, il n'y en a pas eu. La preuve est à chercher sur le site de l'asn et uniquement sur ce dernier.



 

nautylus

Expert
#120
Il faut se faire du soucis pour Fukushima ?
Ou l'on peut tranquillement se prendre un bain de pieds à 500 mètres de cette centrale nucléaire, histoire de laisser une distance de sécurité en cas où la peau des pieds se mettrait à peler rapidement des le lendemain matin. ;)
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
  • Activia
  • danic
  • Boris521
  • mdj de normandie
  • IlliciteS
  • BarbiePC
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
865 671
Messages
8 060 231
Membres
1 576 206
Dernier membre
PIOGER
Partager cette page
Haut