Où en est FUKUSHIMA ?

  • Auteur de la discussion silencer-62
  • Date de début

nico27027

Grand Maître
#21
La situation de ces piscines de plutonium, on l'avait dénoncé depuis le début, mais on avait notre expert nucléaire Nico qui nous expliquait qu'il n'y avait rien à craindre, parce que de toute façon l'IRSN avait dit (parole d'évangile) qu'il ne connaissait pas l'état des lieux de cette piscine. Donc on pouvait dormir tranquille.
Mes lignes ont été écrites en 08/2011 et ce qui était écrit à cette époque était vrai.
L'IRSN ne connaissait pas l'état des piscines à cette époque.
De plus, je rappel qu'en aout 2011 nous savions que le coeur du réacteur avait partiellement ou entièrement fondu. Le réacteur devait contenir environ 150 à 200 assemblages combustibles dont certains (1/3) étaient au maximum en terme d'émission de rayonnement post-fission. Ces assemblages étaient chaud (radioactivement parlant et thermiquement aussi bien sur) (Ce n'est pas le cas des assemblages contenus dans la piscine).
Par ailleurs, Bilox ça ne t'auras pas échapper, en aout 2011 nous parlions des eaux ayant servis à refroidir le coeur EN FUSION.
Un coeur en fusion, ce sont des assemblages qui laissent fuir toute la matière radioactive à l'extérieur.
Donc l'eau, était en contact direct avec la "bouillie radioactive". L'eau contenue dans la partie basse était EN 2011 la plus contaminée.

En 08/2011, personne ne connaissait l'état des piscines de stockage.
Qu'est ce qu'une piscine de stockage : elle accueille les assemblages neufs ou usés. Tant bien même on aurait vider une partie du coeur la veille (ce qui n'est pas le cas), les assemblages contenues dans la piscine sont "plus froids" (tjrs radioactvement et thermiquement parlant) que ceux contenus dans le coeur. Leur probabilité de re-fissioner est bcp plus faible, voir normalement impossible. L'arrangement des assemblages en piscine est normalement fait pour éviter tout risque de criticité > 1 (principe mis en place dans nos centrales).
Mais j'admet bien volontiers que les piscines ne pouvant plus être refroidis, des assemblages ont du fortement se détériorer.
Tout en disant que l'IRSN ne connaissait pas l'état des piscines, tout le monde savait très bien que ça serait un dilemme dans les temps à venir.

MAIS EN 2011, le pb s'était le coeur fondu !!

L'ignorant Bilox, prend le risque et ose encore une fois ouvrir sa grande gueule pour dire que FUKUSHIMA c'est le début du cauchemar Japonais. (aïe, il va se faire lapider le pauvre)
Tout à fait. Il est, car les autorités de ce pays ne peuvent laisser la situation se dégrader comme à Tchernobyl où rien n'a été fait dans la dentelle.

Maintenant, je vais commenter l'article :

La centrale, oeuvre de General Electric, comporte placée dans un coin une structure plaçant l’eau en hauteur et dans laquelle les barres à combustibles trempent. Dans un pays à l’activité sismique notoire, ce simple fait a déjà de quoi interpeller.
Je suis a moitié d'accord. Disons qu'au lieu de parler de l'architecture du bâtiment, j'ai plutot envie de souligner qu'on a laissé se construire des centrales nucléaires dans des régions très fortement sismiques et qu'un séisme de magnitude 9 semble choquer tout le monde... On parle du Japon, cette magnitude ne me choque pas.

Même si des filtres capturent une partie des particules de fumée radioactive, on se doute bien que celle-ci contamine tout le pays.
Que l'article explique déjà ce que filtre exactement les filtres avant de balancer leurs "bombes".
Aucun élément scientifique n'est apporté dans cet extrait pour déterminer le danger encouru.

Le bois qui cuisait les pizzas était contaminé à hauteur de plus de 9000 becquerels par kilos !
9000 Bq/kg de quoi ?
Aucun élément scientifique n'est apporté dans cet extrait pour déterminer le danger encouru (quel radionucléide ? quel type de rayonnement ionisant ? ...)
La valeur ne veut rien dire.

cet hiver, les tuyaux ont gelé, ce sont pas moins de 600 litres d’eau très hautement radioactive qui ont fui avant que TEPCO ne s’en rende compte !
Les fuites ont surement du être détectées par déclenchement des balises gamma. Que faire de plus.. ? Empêcher le réchauffement climatique de refroidir de trop le Japon l'hiver ?
Espérons qu'ils mettent des protections thermiques autour des tuyaux maintenant.

Et dans ce clip, il y a d’ailleurs une perle. On peut y voir notre chanteur, muni d’un anthropogammamètre (whole body counter en anglais) servant à mesurer la contamination d’un corps humain.
Alors chez nous, un anhropogammamètre c'est une chambre de 3 m de haut par 1m de large et 1 m de long. L'électronique associée y est très importante et massique. Cet appareil coute plusieurs millions d'euros et il n'en existe que 1 par centrale.
Je suis étonné que cette personne puisse le porter autour du cou.

Pendant que la voix off parle on voit rapidement le résultat : 32bq/kilos… une dose impressionnante dont ce document vous donnera idée.
Sans doute, l'extrait le plus ridicule et qui prouve le manque criant de rigueur scientifique.
Donc déja, l'antropo sert à déceler les contaminations INTERNES.

32 Bq/kg sont annoncés.
Aucun élément scientifique n'est apporté dans cet extrait pour déterminer le danger encouru.
La valeur ne veut rien dire.

Car, un corps humain émet de manière naturelle du rayonnement car ce dernier contient de manière naturelle des radionucléides.
L'activité d'un corps humain est de l'ordre de 80 à 120 Bq/kg.
Donc, surement que ce 32 Bq s'ajoute pour lui... mais dans cet extrait tout est fait pour ne rien comprendre !
Et puis si l'appareil n'est pas un antropo, alors peut être est un simple détecteur de conta EXTERNE....
Bref... il faudrait supprimer tout l'extrait car il ne peut décemment pas être objectif.


Sur cette vidéo, une personne relève une radioactivité supérieure à 344 microsieverts/h ! À titre de comparaison, la moyenne en Ile-de-France est de 0.12 microsieverts/h.
C'est juste.
Et en plus de la valeur à Paris, j'aurais ajouté celle dans les plateaux Iraniens et Brésiliens : 45 micro Sv/h.

La valeur est tjrs grande au Japon, mais de façon global, elle n'est pas tjrs 2800 x fois plus grande.

Dès avril 2011, on observait au Japon des mutations des pissenlits comme l’explique cette chaîne de télévision japonaise.
Ah non, l'extrait le plus marrant est là !
Suis-je le seul à voir des pissenlits comme ça dans mon jardin ??
Non mais sans blague en plus! des pissenlits qui poussent en siamois, j'en ai déja vu. Mais on va dire que c'est Tchernobyl... bah oui ! ça a bon dos...
Et quand nos parents dirons qu'ils en ont déja vu dans leur enfance on dira que ces les essais nucléaires.....etc, etc !

BREF !!
Du vrai dans cet article et malheureusement bcp d'informations à prendre avec des pincettes. Des explications douteuses et des explications techniques manquantes.
On ne peut rien conclure d'un tel document, si ce n'est :

LISEZ LES 250 pages du rapport de l'IRSN qui a fait un point en février sur la situation là bas.

Bilox, à bientôt ! :)


 

nico27027

Grand Maître
#22
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/le-japon-stoppe-le-dernier-reacteur-nucleaire-actif-sur-un-parc-de-50-unites-05-05-2012-1985849.php

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/05/04/20002-20120504ARTFIG00661-le-japon-prive-d-energie-nucleaire-des-dimanche.php

Voilà, deux articles intéressant sur leur situation énergétique.
Ce pays peut stopper l'atome si il investi une partie dans les énergies fossiles et une grosse partie dans le renouvelable.

Comme je l'ai tjrs eu dit, un réseau électrique ne peut se concevoir avec plus de 30% d'énergie renouvelable non constante sous peine d'infliger des délestages permanent. Le schéma du Japon est intéressant car il démontre bel et bien qu'un pays capitaliste riche et très énergivore, ne peut se passer des énergies fossiles... enfin, de réacteur je veux dire.
 

darkside07

Grand Maître
#23
L'hydrolien c'est l'énergie renouvelable et stable qui permettrait de passer à 40/50% d' ENR sur l'ensemble du pays à terme.

Et puis n'oublions pas d'investir massivement dans l'hydrogène.
 

bilox2000

Grand Maître
#24
L'Etat Japonais a décidé de nationaliser TEPCO et d'injecter des millions pour sauver l'entreprise:

http://www.20minutes.fr/ledirect/933843/japon-perte-76-milliards-tepco-operateur-fukushima

Nationaliser = faire payer le contribuable pour un dégât dont il n'est pas responsable. Bon, et les fermiers, les habitants de FUKUSHIMA qui ont tout perdu, qui les indemnise? voilà à quel niveau se situe la corruption dans cette affaire.

La priorité c'est de sauver TEPCO, pas FUKUSHIMA
 

nico27027

Grand Maître
#25
Nationaliser = faire payer le contribuable pour un dégât dont il n'est pas responsable. Bon, et les fermiers, les habitants de FUKUSHIMA qui ont tout perdu, qui les indemnise? voilà à quel niveau se situe la corruption dans cette affaire.
Les Japonais sont à mon sens tous responsables. Le choix énergétique d'un pays n'engage pas qu'une partie de la population, elle engage tout un peuple. C'est comme si tu disais qu'Hollande est le président des militants socialistes. C'est un non sens.

La priorité c'est de sauver TEPCO, pas FUKUSHIMA
Démagogie.
La priorité c'est de sauver l'économie Japonaise et aider les hommes et les femmes de TEPCO a panser les plaies de cette catastrophe nucléaire.
Cette volonté de voir la main du diable a chaque fois qu'on parle nucléaire et intérêt c'est absolument gonflant et extrêmement démagogue comme méthode. Mais c'est la méthode employée par les organismes et associations militantes pour une bougie "plus verte". Donc, forcément, sa fini par payer.

Le pb de Fukushima est un pb national, voir international. La France et tous les pays producteurs nucléaire ont déjà offert leur aide. Malheureusement, le Japon, de par sa culture et de par ses traditions, veut dans la globalité des faits, se débrouiller seul un maximum.
 

bilox2000

Grand Maître
#26


Je ne pense pas que les gouvernements japonais aient demandé leur avis aux populations de savoir s'ils voulaient le nucléaire ou pas.Cela leur a été imposé (exactement comme on nous impose des aéroports et des autoroutes dans des endroits jadis paradisiaques et des maïs Monsanto toxiques)

Les vrais responsables sont ceux qui ont signé les contrats. A FUKUSHIMA, les experts alertaient bien avant la catastrophe, que la digue était trop courte. TEPCO a préféré ignorer l'alarme, en maintenant une digue de 3m alors qu'il y a eu plus de 20m de vague. Il est donc responsable par négligence et il doit payer seul les dégâts....enfin, c'est mon avis.
 

bilox2000

Grand Maître
#29
40 ans minimum pour tenter de démanteler cette ruine. Autant dire que les responsables de la négligence qui a entrainé cette catastrophe ne seront même plus là. C'est la génération future qui va se coltiner ce sale boulot avec tout ce qui va s'en suivre comme problèmes. Tout ça pourquoi? pour avoir voulu se faire un paquets de frics sur le dos de la population, en totale connivence incestueuse avec le gouvernement nippon.
 

rom32@idn

Grand Maître
#30
Heureusement, cela ne risque pas d'arriver en France grâce au président normal, qui soutient Areva. :D
 

nico27027

Grand Maître
#31


Bien, bah moi j'aimerai qu'on déshonore nos p***** d'ar ar grds parents d'avoir lancé l'ère industrielle.
J'aimerai qu'on enferme nos parents d'avoir consommer comme des porcs toute leurs vies.
Dans 40 ans, le réchauffement climatique sera une vérité toujours présente. "Autant dire que les responsables de la négligence qui a entrainé cette catastrophe ne seront même plus là. C'est la génération future qui va se coltiner ce sale boulot avec tout ce qui va s'en suivre comme problèmes."


Tout ça pourquoi? pour avoir voulu se faire un paquets de frics sur le dos de la population, en totale connivence incestueuse avec le gouvernement nippon.
J'en ai marre de ce discours.
La question de l'énergie n'a jamais été simple et la réponse ne sera jamais simple.
La démagogie de bistrot, marche dans les bistrots!

 

bilox2000

Grand Maître
#32


Etymologiquement, la démagogie est l'art de conduire le peuple, de savoir lui parler et le charmer. Il n'y avait pas à l'origine une connotation péjorative, comme c'est très souvent le cas de nos jours.

La démagogie est une attitude politique et rhétorique visant à essayer de dominer le peuple en s'assurant ses faveurs et en feignant de soutenir ses intérêts.


Tu as tout à fait raison. La démagogie du Lobby nucléaire, on en a tous marre. Ils auraient dû aller faire ça au Bistrot et pas magouiller avec les autorités sur notre dos, en nous embobinant avec de fausses paroles du genre "le nucléaire c'est propre", "le nucléaire ou l'apocalypse climatique, il faut choisir". Le peuple a été frit, il a tout compris.
 

nico27027

Grand Maître
#33


Ah parce que tu n'as pas l'impression d'en faire un peu tout de même ..?
Tu ne fais pas de démagogie ?
Bon, dans ce cas, soyons moins complaisant :
Tu montres que tu tombes dans la désinformation la plus profonde. Tu montres que tu ne maitrises pas le sujet : société et énergie et, pour défendre ta position du non nucléaire tu assimiles 150 000 ou 200 000 employés de cette industrie comme des suppos de satan ne visant qu'à remplir leur poche et à vider les tiennes.

J'aimerai savoir ce que tu crois être le lobby du nucléaire.
La vérité là dessus, c'est que ce secteur de l'industrie brasse énormément d'argent MAIS comme d'autres domaines. Citons par exemple l'industrie pharmaceutique qui en brasse nettement plus. Et eux, à chaque scandale médicamenteux, dans ton esprit, est ce plus ou moins grave ?

Qu'entends tu exactement par lobby nucléaire ?
Penses-tu réellement que les dirigeants de cette industrie font en sorte de nous présenter uniquement ce mode de production énergétique ? Qu'ils nous cachent une vérité ?

Si oui, quelle est ta vérité sur l'état de notre société et de ses moyens de productions énergétiques ?

Répond à ces questions, renseigne toi sur les points suivants et nous pourrons parler :
- économie de flux tendu
- production des biens en 3x8
- stabilité d'un réseau électrique
- produire en électricité ce que l'on consomme (NERF VITAL de notre économie capitaliste)
- comprendre le principe de prévisionnel de consommation électrique

Analyse et comprends chacun de ces points et tu comprendras qu'il n'existe dans cette France que deux moyens d'assurer une production électrique stable : 70% d'énergie issue du thermique et 30% au grand maximum d'énergie renouvelables.
Ensuite on pourra discuter de savoir si il vaut mieux se battre pour réduire le taux de CO2 dans l'atmosphère et ne pas tomber dans le lobby pétrolier ou gazier qui existe déjà dans d'autres secteurs ou si il faut persister dans le nucléaire et prendre le risque maitrisé de produire une énergie quasiment peu émettrice de CO2 et autre gaz à effet de serre.

Enfin, visite une centrale à gaz, pétrole et visite une centrale nucléaire !! je te dis pas ça pour te convaincre, mais tu verras les contraintes appliquées au second plutôt qu'au premier. Tu verras et pourras discuter avec les exploitants et tu verras que les personnes décisionnaires, sont de simples hommes qui font et feront toujours leur travail de la façon la plus honnête possible.

Le Japon vient de redémarrer deux réacteurs. Penses tu que c'est du au lobby nucléaire ?
Et bien non, les industriels consommateurs d'énergie au pays du soleil levant ayant fait l'effort en 2011 de moins consommer exigent à ce jour de redémarrer leur production. Ils veulent refaire du 3x8. Ils veulent que leurs usines tournent en 3x8 ! ils veulent un 50 Hz stable. Ils veulent produire... FOUTUE SOCIÉTÉ CAPITALISTE et LIBÉRALE ! car, il ne faut pas s'y tromper! le vrai responsable est là et non ailleurs.

Bref, je le dis et redis, mais la question de l'énergie n'est pas simple.
Quand on dis : peux t'on se passer du nucléaire en France ?
Il n'y a pas de réponse claire, nette et précise.
Il faut prendre en compte tout ce qui entoure une telle décision, comprendre et analyser les solutions de remplacement que l'on a.

Le réchauffement climatique du aux activités humaines tuera beaucoup plus dans les décennies à venir que les catastrophes des essais nucléaires militaires, que les catastrophes du nucléaire civil de Tchernobyl et Fukushima.
Pour autant, on ne va pas venir condamner les personnes ayant décidé de condamner les constructeurs automobiles ayant été mis au courant avant tout le monde de l'impact environnemental d'une production en masse de leurs véhicules... Au même titre que tu condamnes les ingénieurs TEPCO, je souhaite que tu appliques le même traitement aux ingés GM, Ford qui bien que très au fait des conséquences dramatiques de la pollution de leurs gros moteurs essence ou diesel, on sorti et vendu en masse des pick up, des 4x4 et j'en passe...
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#34
Je viens de corriger quelques coquilles dans ton texte, nico, car je trouvais qu'elles en diluaient la portée.

Ce que tu écris est pétri de vérités, mais pouvons-nous pour autant justifier ainsi le recours abusif au nucléaire ?

Comme tu le fais remarquer, il serait en effet bien plus responsable, durable et intelligent de traiter le problème à la source et de reconnaître le caractère polluant de toute activité ou même présence humaine.
Pendant que certains s'évertuent à produire mieux, il faudrait surtout penser à produire moins...

La sagesse indienne dit "On ne lègue pas la terre à nos enfants, c'est eux qui nous la prêtent". Et si on cherche à placer dix enfant là où il n'y en avait qu'un, et que chacun d'entre eux fait de même, on peut comprendre que l'on va dans le mur.

Le plus grand crime du nucléaire est d'avoir fait croire un moment en une énergie inépuisable, d'une abondance exponentielle, et sans conséquence sur les lendemains...

Demain, nous manquerons d'eau, d'air, de terre non polluée, d'espace. La démagogie, c'est d'annoncer que l'on continuera à raser gratis, et que les coupables, ce sont les autres.
 

nico27027

Grand Maître
#35
mais pouvons-nous pour autant justifier ainsi le recours abusif au nucléaire ?
Mon avis là dessus suit les idées politiques du PS.
Une diminution de la part de l'atome peut être faite à hauteur de 50-60%. Les 15-20% perdus pouvant être remplacés par le tout renouvelable.
Mais une fois 25-30% de renouvelables sur notre réseau, nous ne pouvons plus nous permettre d'augmenter cette part, sous peine de rendre notre réseau instable et de l'empêcher d'encaisser les pics hivernaux.
Maintenant, si on cherche à supprimer les 50-60% restants, il faut remplacer ces derniers par du thermique classiques.

La politique énergétique d'un pays ne se fait pas du jour au lendemain et elle s'inscrit dans une continuité dans le temps.
La vraie raison de l'existence de notre parc actuel tire sa raison dans le fait que ce dernier ne devait être que temporaire : 30-40 ans tout au plus. La génération qui devait suivre nos actuels REP était la génération des réacteurs RNR.
Génération qui a vu le jour dans les centres CEA avec des réacteurs expérimentaux et un réacteur de production/expérimentation : Superphénix à Creys Malville, construit conjointement par CEA et EDF.
Le gouvernement socialiste de l'époque 99, a mis un terme à ce projet, mettant un coup de frein énorme à notre politique énergétique déterminait dans les années 70. Les RNR devaient permettre de reprendre une partie du combustible usés de nos REP.

A ce jour, on se retrouve avec un parc que l'on va, via des remplacements de gros matériels, amener à 60 ans. Cette prolongation est tout à fait jouable sans risque de mettre à mal la sûreté de nos installations (bien au contraire justement!).

Une décision prise à l'emporte pièce va voir fermer Fessenheim 1 et 2, qui est martelé comme étant le "plus vieux réacteur" de France et de Navarre.
Information vraie, mais qui oublie de préciser que Bugey 2-3-4-5, Dampierre 1 à 6, Tricastin 1 à 4 sont les réacteurs ayant suivis de qq mois à peine à tout juste 3-4 ans derrière.
Comment justifier alors que cet argument soit avancer ?

En voix off, il est à noter la reprise des expérimentations des réacteurs RNR avec la conception d'un futur réacteur : ASTRID. Une reprise de cette filière semble en bonne voie, encore faudra t'il que le gouvernement actuel n'y mette pas un coup d'arrêt une nouvelle fois.
Pourquoi une telle reprise ?
Et bien, nous n'avons guère de choix. Où dans qq décennies, nous bafouerons le traité de Kyoto, où, fort de notre REX en terme de conduite de REP, nous piloterons une nouvelle génération de réacteurs nucléaires.
La société ne nous laisse guère de choix et les industriels encore moins.

La solution est simple sur le papier mais invraisemblable à appliquer : Il nous faut ralentir et cesser d'accroître notre consommation. Vous l'aurez compris, ceci n'est pas possible avec une démographie grandissante et donc l'observation de pics de consommation d'années en années.
J'ai envie de donner des ordres d'idées de ce qui pour moi me parait être l'image d'une société qui consomme tjrs plus :
Il y a de ça qq décennies, lorsque nos parents voulaient acheter une Tv, il fallait qq semaines d'économies. Une fois l'achat effectué, cette Tv avait une durée de vie de qq décennies. Tout le monde se rappellera avoir vu dans son enfance : la Tv familiale ! (Pour ma part s'était une Telefunken couleur qui devait peser 3 tonnes et demi! ;) ).
Aujourd'hui, les écrans plats fleurissent par millions et nous en sommes pour certains à nos domiciles à la seconde voir troisième génération d'écran plat.... N'y a t'il pas un pb ?

Consommer vite et en masse impose d'avoir une production d'énergie stable et massique...

Mais comme les Verts, j'espère qu'un jour un autre monde sera possible. Et pour ma part, j'ai bien l'intention d'élever mes enfants les conduisant et leur imposant à moins consommer que leur père. Et je crois vraiment que ce message est important à faire passer.

Et juste pour en revenir à Fukushima, il n'y a pas de lobby spécifique qui appui la reprise de la production nucléaire dans ce pays, mais juste une société capitaliste en apnée, qui veut absolument consommer et faire consommer. Mais ça, c'est mon avis.
 

bilox2000

Grand Maître
#36
1: http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/04/15/20002-20120415ARTFIG00176-polemique-au-japon-sur-le-redemarrage-du-nucleaire.php
2: http://blogs.mediapart.fr/edition/japon-un-seisme-mondial/article/300412/liens-etroits-entre-le-lobby-nucleaire-japonais-
3: http://www.courrierinternational.com/article/2011/05/05/le-lobby-nucleaire-imperturbable

le gouvernement avait assuré la population qu'il redémarrerai les centrales uniquement si la population est d'accord. Mais celle-ci a refusé dans sa grande majorité, mais malgré cela il a quand même redémarré. Non, non, y a pas de lobby. C'est juste une société en apnée. Les pauvres, il faut leur apporter une bouffée d'air (financièrement parlant)

Et à la prochaine catastrophe, nous allons encore lire: "les japonais sont tous responsables".....responsables.......d'avoir refusé le nucléaire.
 

nico27027

Grand Maître
#37
Mais celle-ci a refusé dans sa grande majorité, mais malgré cela il a quand même redémarré.
Oui, oui... malgré ça.

Non, non, y a pas de lobby. C'est juste une société en apnée. Les pauvres, il faut leur apporter une bouffée d'air (financièrement parlant)
T'as le droit de ne pas y croire. Pourtant ton article du Figaro le dit clairement : "Pourtant, avec l'approche de l'été et ses pics de consommation liés à l'usage de climatiseurs, les compagnies électriques, les industriels et le gouvernement se font plus pressants pour relancer certains sites nucléaires."

Rien que le fait que les industriels exigent immédiatement de redémarrer leurs productions en masse suffit à faire pencher le gouvernement en leur faveur. Pour ce qui est des compagnies électriques, elles alertent sur les probables délestages qui risquent d'intervenir si les industriels se mettent à trop produire.
Y'en a rien de compliqué à comprendre.
C'est comme si en France, t'avais 20% des réacteurs nucléaires existant en fonctionnement et que tu ne veuilles pas faire tourner un complément hypothétique en tranche à gaz ou pétrole car trop chère et que Renault, PSA et l'ensemble des entreprises gourmandes en énergie te dises : Ah mais.... nous on s'en moque, on produira quand même. On a des salariés à payer. Arrangez vous pour de ne pas délester nos entreprises et couper l'électricité chez mon salarié. PAREIL !

C'est pas le lobby nucléaire qui impose un redémarrage, c'est le lobby industriel, c'est la demande de matériels de consommation qui impose une production en masse.
On est tous responsable de ça, pas la peine d'inventer un lobby pour justifier la production d'énergie. Et t'inquiètes pas que le MW qui seront produis dans les réacteurs redémarré seront très vite consommer.


 

nico27027

Grand Maître
#39
Le Japon peut sortir du nucléaire puisqu'il a une base suffisante en centrale thermique classique (et j'insiste là dessus). Ce pays dispose de 60% d'énergie électrique issue des ressources fossiles.

Les 27% du nucléaire peuvent être remplacer par du renouvelable. Mais c'est tout.
Lorsque le pays sera arrivé à 30-35% de renouvelable et pour des raisons physiques, techniques qui concernent les réseaux électrique, ce pays ne pourra pas plus accroitre le renouvelable (En tout cas, dans une société basée sur produire ce qu'on consomme).

La France peut être dans le même cas de figure : 30% de renouvelable et, si on stop le nucléaire, il faut le remplacer par du thermique classique.
Bref, je l'ai déjà assez dit tout ça et, je m'en suis suffisamment expliqué et justifié.

Sinon, je pense qu'une politique énergétique c'est quelque chose de très sensible pour un pays et que l'abandon du nucléaire n'est pas qu'un préjudice pour le prétendu lobby du nucléaire. Il faut comprendre ce qu'est une politique énergétique et ce qu'elle implique.
Le thermique classique a ces jours comptés. Les ressources s'affaiblissent très rapidement et il faudra une solution de remplacement.
Seul les non initiés et les écolos radicaux pensent qu'on pourra tout faire à l'éolien. Ce n'est pas le cas.
Les choix possible en 2012, sont restreints et le nucléaire propose de bonnes ressources encore pour quelques siècles.

Je le répète à nouveau, mais notre pays continue d'investir et de croire au nucléaire, avec des projets CEA sur les RNR et bien sûr le grand projet Européen ITER sur la fusion.
Personnellement, je suis convaincu que notre pays ne fera pas l'erreur de construire un nouveau parc de centrale à gaz ou charbon ou pétrole. Il serait tombé sur la tête et assurerait à coup sur son déclin.
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
Aucun membre en ligne actuellement.
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
865 693
Messages
8 060 558
Membres
1 576 229
Dernier membre
Sarah Sinclair
Partager cette page
Haut