La France « black-blanc-beur » à l'épreuve des faits

momo19_89

Grand Maître
#1 561
6 trucs contre la mauvaise haleine pendant le Ramadan

(...) La mauvaise haleine est renforcée pendant le jeûne du fait de la sécheresse de la bouche.
Personne n'interdit a ces personnes de se rincer la bouche.
Je le répète encore une fois,avant la prière on fait des ablutions le rinçage de la bouche en fait partie.
Meme en dehors des ablutions on peut se rincer la bouche.

Donc passe a autre chose que tu maîtrise ou tu pense maîtriser.
 

viciouus

Grand Maître
#1 562
Le problème Mezigo, c'est que tu développes une vision Républicaine de gauche qui n'a fait qu'échouer depuis des décennies. Il y a un fossé entre une vision de personnes bien éduquées par des valeurs humanistes et la société patriarcale, matérialiste et machiste qui domine en cité. Si tu débarques en expliquant la laïcité aux lascards tu parleras dans le vent. Même les diplômés ont dû mal avec une notion constamment tiraillée entre la liberté de conscience et la laïcité avec ses nuances. Alors des mecs qui rêvent de pétasses et de biftons....

Pour inculquer des valeurs, encore faut-il savoir les communiquer en adoptant leur langage : virilité patriarcale, fermeté, charisme, rapport de force...Je vois très mal un petit prof blanc de gauche au physique frêle leur parler ce langage. Ce sera une "tapette" et rien d'autre. Ils n'y verront qu'un étranger racial et social.

Alors dans l'immédiat, il me semble que la seule solution qui pourrait résoudre le problème à moyen-terme, c'est une sélection des professeurs à ce niveau, en tous cas pour ces zones.

Sinon en l'état, je ne peux que partager en partie le point de vue de Rom et penser à une purge nécessaire afin de reconstruire une génération sur des bases saines.

Mais dans tous les cas c'est un rapport de force, qu'aucune politique n'aurait le courage de faire au nom de "l'humanisme".


 

mezigo

Modo operandi
Staff
#1 563
Je ne propose pas d'expliquer la laïcité aux lascars :D
Ce que je souhaiterais, c'est voir l'État prendre ses responsabilités vis-à-vis de la laïcité. En défendant les religions contre le satanisme, contre la confusion entre religion et culte morbide de la violence. Ça commence par de la manipulation idéologique : sélectionner ceux qui peuvent porter ce message. Couper la parole aux autres, aux salafistes par exemple et favoriser une approche religieuse sur des valeurs humanistes. Même dans le Coran conspué par Rom32 il y a de quoi faire !
Il faut jouer aussi de diplomatie internationale, de façon visible et aussi de façon souterraine.
Le but, c'est de couper la gangrène jihadiste.
Alors tes histoires de petit pédé universitaire, mis à part qu'elles montrent bien le niveau hanounesque auquel tu places tes réflexions, ça me fait doucement rigoler...
 

viciouus

Grand Maître
#1 564


Je vais rire encore plus doucement alors, parce que pour quelqu'un qui se plaint du fait qu'on ne le comprenne pas suffisamment dans ses posts, tu fais peu d'effort pour comprendre les nôtres.

Si j'ai mis "tapette" entre guillemets, c'est pour pointer le fait que c'est comme ça que ton prof sera perçu chez les jeunes de banlieue.

C'est aussi pour mieux mettre en perspective une dimension de la banlieue que tu occultes complètement : la banlieue c'est essentiellement patriarcale et traditionnelle. Les frasques d'Hanouna tu vois ça les fait doucement ricaner.



Ce n'est que l'infime vernis du problème. Si tu veux un retour de l'Etat, il faut qu'il soit cohérent et présent sur tous les plans. Un Islam républicain je veux bien, mais si à côté les représentants directes de l'état (prof, flic...etc) sont conspués, ça n'a aucun sens.

L'Islam reste en essence, une religion combattante spirituellement bien comprise voir physiquement mal comprise. Mais si à côté tu la noie des discours bisou' du professeur intégrale gaucho du coin, avec ou sans imam républicain il y aura toujours un fossé.

Interprétable ou non et même avec les valeurs humanistes, l'essence des religions est en majorité d'origine virile et patriarcale, tu peux pas les diluer à ce point, SURTOUT en banlieue.

Le retour d'un état responsable en banlieue est conditionné a minima par l'adoption d'un langage qui est le leur : une forme de rapport de force, évidemment dosé pour éviter la violence.

Pour moi, ça passe clairement par des professeurs formés pour inspiré ça. Si tu nous fait débarquer à Sevran une petite bourgeoise blanche à lunette qui essaie d'hausser la voix sur un lascar d'1m80...bonjour la menace.

Alors évidemment, je te vois déjà fulminer mais à un moment donné, il faut être un peu réaliste. Mon petit frère comme les 3/4 des ados ont pour modèle indirecte des rappeurs bodybuildés avec des raps sales et anti-autoritaires. Comment veux-tu que leur pauvre prof qui sort de fac de lettres et syndiqué à l'UNEF pèse d'une quelconque façon sur leur modèle ? A la limite, je comprend facilement que la classe de mon petit frère foute le bordel vu la gueule de l'autorité qu'il y a en face. Moi au contraire, j'ai eu une scolarité "tradi" et à "l'ancienne" : à Mayotte j'ai hérité d'une école mi-république / mi-coranique et d'un prof autoritaire avec parfois des châtiments corporels trés léger. En Alsace, en village, un vieux grand prof à la moustache prussienne. Autorité naturelle, personne mouftait et au final, pas de traumatismes et j'ai eu la chance de faire des études longues. En retour, si je pouvais leur dire merci, je le ferai avec des bouquets de fleurs.

Tu vois à la rigueur, d'hommes à hommes, dans leur système de valeur, il y a ptete même des chances qu'ils aient plus de respect pour un Rom32 qui a la discussion franche que pour un prof qui fait tout pour être leur copain et pour éviter de se prendre une beigne.

Mais bon, si tu continues à occulter cet esprit de banlieue en jugeant mon discours réactionnaire, on risque de tourner en rond.
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#1 565
Je comprends ce que tu veux dire et, cela va te surprendre, j'y adhère pour le fond. L'autorité de l'État à besoin d'être incarnée.
Pour la forme, la dimension virile sexuée tient plus pour moi de l'homophobie ordinaire, insidieuse. Un prof autoritaire peut être une femme ou un homo. Je me rappelle avoir vu des handballeurs de 1.95 m se faire entraîner par 2 minettes qui paraissaient bien frêles et petites face à ce groupe. Mais elles les menaient d'une main de fer, à croire qu'ils redoutaient de se faire arracher la tête en un shoot de la part de ces joueuses de haut niveau.
L'autorité n'a rien à voir avec une prétendue paire de couilles. C'est un écran de fumée, du même niveau que les messages du rap.
Le fond du problème reste à mon sens la manipulation de ces jeunes par une culture prétendue religieuse qui veut se substituer à la République.
Si on arrive à replacer la religion au niveau qu'elle n'aurait pas dû quitter, la République retrouvera sa place. Pas de façon automatique et facile, mais avec des efforts et des moyens.
Dans toutes les religions, il y a les outils du vivre ensemble, à commencer par la compassion et la générosité.
Daesh et Rom32, entre autres, œuvrent pour orienter l'Islam vers une culture de la violence, de la mort et du rejet. C'est en marginalisant cette idéologie que l'on pourra refaire une place à la République.
Cela doit se faire avec autorité, avec force, mais surtout avec volonté et intelligence. Ce qui manque jusqu'à présent dans nos pouvoirs publics qui se font manipuler plus qu'ils ne dirigent.
 

momo19_89

Grand Maître
#1 566
Sinon en l'état, je ne peux que partager en partie le point de vue de Rom et penser à une purge nécessaire afin de reconstruire une génération sur des bases saines.
Pourquoi ne pas donner ta définition de la purge dans ce cas la?

Mon petit frère comme les 3/4 des ados ont pour modèle indirecte des rappeurs bodybuildés avec des raps sales et anti-autoritaires. Comment veux-tu que leur pauvre prof qui sort de fac de lettres et syndiqué à l'UNEF pèse d'une quelconque façon sur leur modèle ?
Mérite-t-il la purge aussi?

Sous le prétexte que des jeunes ne sont pas éduqués livres a eux mêmes dans des zones ou l’état est absent que l'on doit purger sans savoir par quoi remplacer?
On peut purger une matière que l'on considère mauvaise mais si on laisse le fabricant en reproduire le problème reste le même.

Il faut commencer par responsabiliser les parents quitte a être autoritaire,affronter la minorité qui fait la loi dans ces territoires perdus de la républiques(ce termes est le titre d'un livres qui date de 2002 je crois),et je suis sur que les choses s’amélioreront si on sanctuarise l’école,je veux dire par la,le mettre hors de portée des ces voyous.
C'est trop facile de venir aujourd'hui donner des leçons sous le prétexte que l'on a pas vécu le commencement du problème,donc on n'est pas responsable,alors que si on ne vote pas non plus c'est l'aubaine,Mr propre a coté c'est de la rigolade.
 

viciouus

Grand Maître
#1 567


Oui j'en doute pas, mais c'est un certain type d'homo, de femme et... d'homme. Dans un environnement où les gosses sont éduqués pour être réceptif au respect, il y a aucun doute là dessus. Mais on a tendance à oublier que nos sociétés tiennent sur des bases conventionnelles de valeurs morales qui ne sont pas forcément éternelles.

Il suffit d'effacer cette base conventionnelle pour retourner dans une réalité primitive. Tiens, le féminisme c'est l'exemple type de la convention qui tient parce que les hommes ont été éduqués pour l'admettre. Mais il suffit d'une sorte de révolution réactionnaire imprévisible dans quelques siècles, du genre raréfaction des ressources naturelles qui radicalise les hommes, pour que les droits des femmes rechutent.

Et en Cité, ben, cette base conventionnelle n'existe pas, ils n'ont pas été éduqué pour concevoir le féminisme par exemple.

Oui parce que là on parle bien de banlieue...les handballeurs sont en général bien éduqués, ils sont "conventionnés". Par contre une minette frêle qui hausse la voix devant un mec de tess élevé à la culture testostérone et doté d'un mépris voir d'une haine de la femme et de l'homo que tu ne peux même pas t'imaginer...je doute très fortement qu'elle puisse palier la paire de couilles.

En banlieue, il y a toute une idéologie à revoir. A mon sens, il faut savoir communiquer avec eux avec un semblant de valeurs se rapprochant des leurs, au lieu de leur parler de valeurs qui sont à des années-lumières des leurs. Et pour ça, c'est pas langage gauchiste qui marchera...
 

rom32@idn

Grand Maître
#1 568
Depuis plusieurs jours, les médias diffusent des photos, vidéos de pépites de la diversité pataugeant sur la voie publique dans des torrents d'eau, provoqués par le sabotage absurde, débile, de bornes incendie.
Cela a cours depuis 2 ans et génère un paquet d'emmerdes pour les municipalités et les services chargés de sécuriser la réparation de ces bornes incendie.

Ici, à Aulnay nord, nul besoin des médias.
Photo prise avec mon smartphone fin mai, alors que je rentrais du boulot.
C'est au milieu de la rue Eugène Delacroix, à Aulnay, cf street view.



Il y a 3 jours, des issus de la diversitude se sont pointés devant notre résidence privée et ont tenté de saboter la borne incendie située juste devant l'entrée.
J'ai dû descendre et leur gueuler dessus pour qu'ils dégagent (la photo prise par ma cops est une copie d'écran de la vidéo qu'elle a tournée pendant que je les faisais dégager). Les plus jeunes n'avaient même pas 10 ans.



Malheureusement, ils sont allés péter une borne incendie située quelques centaines de mètres plus loin.

Photo prise là aussi en rentrant du boulot, avant-hier soir.
Je sortais du bus que l'on aperçoit (quelques dizaines de mètres plus loin que la première photo postée plus haut); les mêmes morveux s'ébattaient au milieu du flot de véhicules roulant au ralenti à cause du puissant geyser.


Dernière photo que j'ai pu prendre tandis que je me dirigeais vers mon domicile



Cette dernière photo m'a valu des menaces physiques et des menaces de mort de la part d'un individu se prenant pour le caïd local, et qui vit de trafic de chicha et de contrefaçons.
Il m'a interpellé (un comble pour moi !) en me disant : « j'espère que tu vas pas balancer ça à la police ! ». J'aurais pu fermer ma gueule, baisser les yeux, dire : « Oui m'sieur » et tracer ma route. Sauf que ce n'est pas mon état d'esprit. Je lui ai rétorqué qu'il n'avait pas à me dicter ma conduite.
Ma réponse lui a fortement déplu, il a levé le poing et m'a craché « wallah je vais te frapper ! ». J'ai continuer à lui parler comme si de rien n'était, de façon ferme, en lui expliquant que j'étais sur la voie publique, libre de mes mouvements. Je me suis dirigé vers mon domicile; il s'st éloigné en me lançant qu'on se retrouverait.
A peine arrivé devant le portail de la résidence, crissement de pneus, 2 zyva, dont le type qui m'avait menacé physiquement, me courent après. Malheureusement un véhicule est sorti de la résidence et ils en ont profité pour s'y infiltrer. Peut-être aurais-je dû éviter de me pointer devant le bâtiment où je loge...
Toujours est-il qu'ils m'ont suivi devant la porte d'entrée, j'ai enjoint une résidente qui s'apprêtait à rentrer au même moment de fermer la porte pour éviter qu'ils n'y pénètrent.
Et là, déferlement de violences verbales, menaces de mort, menaces contre ma mère (« wallah, on va sodomiser ta mère, wallah »). Ils m'ont pris pour un policier, ce qui a redoublé leur haine.
Je leur tenais toujours tête, mais, pour une raison que j'ignore, n'ont pas osé me tabasser, alors qu'ils étaient 2, et plus grands que moi.
Une jeune femme est arrivée à son tour, voulant sortir de la résidence, mais je lui ai dit de ne pas ouvrir. Elle a ouvert quand même, et a tenté de me tirer à l'intérieur, mais je ne voulais pas qu'ils me suivent.
J'ai même osé rétorquer aux zyva : « wallah, wallah (en les singeant dans leur accent et leur mimique), vous vous dites musulmans, je croyais que l'islam, c'était la paix, et vous m'insultez et me menacez », quelque chose comme ça). J'ai demandé à la jeune femme de composer le 17, car situation inextricable, ils ont fini par s'éloigner non sans me traiter de « salope », de réitérer leurs menaces physiques contre ma maman et de mort à mon encontre.
Je suis allé déposer plainte peu après; ce qu'il ignorait c'est que j'avais son identité puisque j'ai accès aux plaques d'immatriculation et que je l'avais repéré il y a plusieurs mois de cela (un type de ma résidence fume du tabac à narguilé et le zyva en question est dans ses ais Facebook)...

Le vivre-ensemble, ici, à Aulnay nord.

Sur Aulnay, des écolos martèlent que si ces « jeunes » sabotent les bornes incendies, ce serait à cause d'un manque de piscine (il n'y en a plus à Aulnay, problème de fuite je crois).
Sauf que :
- il existe des plans d'eau aux alentours; ma copine et moi avons déjà assisté à une émeute provoquée là aussi par des zyvas, ayant accès à l'eau donc
- chaque année, des piscines situées dans la banlieue lilloise, lyonnaise, toulousaine, Montpellier etc sont elles aussi frappées par des problèmes d'émeutes. Il y a quelques jours, c'était en Normandie http://www.infonormandie.com/1-300-personnes-evacuees-de-la-piscine-de-Mont-Saint-Aignan-a-cause-de-perturbateurs_a17065.html
Une semaine auparavant, à Montpellier http://www.midilibre.fr/2017/06/16/montpellier-des-dizaines-de-jeunes-saccagent-la-piscine-neptune,1522579.php#
Etc

En Seine-Saint-Denis, plusieurs municipalités PCF, pourtant dotées d'au moins une piscine municipale chacune, ont décidé de s'unir en s'adressant aux autorités face à la multiplication de ces délits.
La ville PCF de Stains a même tenté l'entrée à la piscine à 1€, un clip de rap avec un rappeur local, je suppose, etc.
http://www.leparisien.fr/villetaneuse-93430/geysers-sauvages-en-seine-saint-denis-six-maires-en-colere-en-appellent-a-l-etat-21-06-2017-7075551.php

Paraît que toute cette diversité enrichit la France...
 

viciouus

Grand Maître
#1 569
Tu fais pas beaucoup d'effort, ils ont beaucoup souffert tu sais et en plus c'est ramadan, wallah comprend les un peu, sale intolérant de raciste viet !

Blague à part, c'est clairement le genre de récit qui démontre le décalage géographique entre le discours gauchiste antifa délirant et le réel qui vire à droite.

Je remarque systématiquement que les plus fervents gauchistes/libéraux sont des mecs qui vivent dans les banlieues propres, intramuros ou en campagne. Dès que ça vit en HLM, c'est une toute autre histoire, ils découvrent le réel.

Pendant son temps, nos gauchos tiennent le discours. On lit dans certains articles, que le vrai problème de ces bouches d'incendies c'est qu'on manque de piscine en France. Bref, dans la lignée des trottoirs à élargir pour que les femmes échappent au harcèlement aussi...Vous voyez le déni ? la lâcheté ?

Ce qui me révolte, c'est cette défense complaisante, du jeune banlieusard à qui on essaie de comprendre la prétendue misère profonde. Le voyou libéral, jouisseur, individualiste, le jeune vandale reçoit toutes les attentions du monde, avec l'aide de ces enflures communautaires type Bondy blog et PIR (dont la porte-parole Mélenchon, député, a eu du mal à dire "vive la france" mais a signé tranquillement la défense d'une chanson intitulé "nique la france")

Parallèlement, pendant qu'on cherche à comprendre la douleur des agresseurs de Rom, cet aprem, on a "sauvé" par hasard un jeune sdf maghrébin qui a tenté de se suicider sous un balcon avec une ceinture et une chemise après quelques picouses. Il y a pas longtemps je traitais des dossiers de faute inexcusable de l'employeur qui impliquait des accidents du travail en section propreté qui concernaient à 80% des maghrébins cantonnés à des métiers sous-payé et difficile. Bref d'une part, la vraie misère crasse d'une communauté à peine évoquée, de l'autre des "jeunes", les "Adama", "Théo" qui tiennent le discours.
 

Chaugnar Foune

Grand Maître
#1 570
J'ai entendu allah radio que les particuliers et les agriculteurs devaient se serrer les fesses pour la flotte.

Font vraiment chier ces pères de famille qui travaillent et qui veulent laver leur bagnole. Font chier ces agriculteurs là ho hé.
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#1 571
Salut à tous...

Vouloir faire de l'incivilité un marqueur de religion est juste se mettre au même niveau que les "pépites" que l'on croit critiquer.
Il est certain que les "zones" du 93 sont très typées, ethniquement, culturellement, économiquement, cultuellement.
En conséquence, les exactions commises là-bas le sont souvent (quasiment toujours) par des délinquants ayant "le prototype".
Mais faire un lien de cause à effet entre ce "prototype" et ces comportements, c'est aller un peu vite en besogne. C'est mépriser la grande proportion de nos concitoyens qui tout en faisant partie de ces populations ne tombent pas dans ces travers. C'est renier l'action d'une bonne partie de la population française dans la constitution de ces ghettos. C'est jouer avec les allumettes tout en se targuant d'être le premier à crier "au feu" !

Il est sûr que ce n'est pas en niant le problème qu'on va le résoudre. Mais ce n'est pas en l'amplifiant qu'on y arrivera non plus.
A qui ces délinquants sont-ils utiles ? Aux marchands de guerre de religions qui rêvent d'un affrontement entre la France éternellement catholique et les soi-disant vecteurs du "grand remplacement". Aux autres intégristes qui ont besoin de montrer l'Islam comme religion menacée pour vendre de l'intégrisme. Islamophobes et daesh main dans la main dans un seul et même but...

Et toujours nos politiques frileux, couards et irresponsables qui ne veulent pas comprendre que l'on n'éradique pas un extrémisme en l'affrontant par l'extérieur, mais en l’asséchant par l'intérieur.

Un témoignage à lire pour comprendre une des clés pour lutter contre daesh
 

HokeyPokey

Grand Maître
#1 572
Bonjour,

En corse, un corsien a tué un nordiste devant sa femme pour l'acte impardonnable d'avoir passé des vacances en Corse.

A quand une réaction de rom32 sur la francisation de la Corse, zone de non droit ?

Cordialement
 

HokeyPokey

Grand Maître
#1 573

La droite a été au pouvoir de 1995 à 2012. Faudrait arreter d'etre aveugle au point d'indiquer que Sarkozy est de gauche.
 

viciouus

Grand Maître
#1 574
Ton Sarko est mort et enterré depuis les primaires et bien avant, je vois pas comment t'as réussi à le placer dans mon post.

Quant aux marchands de guerre Mezigo, je ne sais pas non plus comment tu arrives à placer les catholiques là dedans. C'est un peu l'argument systématique lâché pour ne pas laisser les fondamentalistes islamistes tout seul et faire bon genre. Parce que pointer les musulmans tout seul, ça ferait trop "extrême droite". Les Cathos de France sont réduits au Folklore, suffit de voir la laideur des manifs pour tous avec leurs drapeaux à la con et la musique techno en fond pour faire "moderne". Mais ça ne suffit pas, pour Lemonde-Niel-Pigasse-Bergé, le danger à venir, c'est les intellos cathos qui émergent. L'épiphénomène pour essayer d'atténuer un autre problème plus proéminent. Affligeante technique de l'autruche..

Quant à la religiosité des petits voyous du coin moi je n'en parle pas, mais il n'y a qu'à encourager les Imams qui gèrent la "Oumma" à botter le cul des petits cons en question. Mais apparemment, vu la multiplication du phénomène, pas beaucoup de fessées distribuées dans le coin.

Du coup, entre les marchands de guerre d'un côté ou de l'autre, je ne vois qu'une République qui ne doute pas d'elle-même quand elle veut pratiquer un peu de fermeté. Sauf que pour ça, il ne faudrait pas hurler au racisme ou au patriarcat à la vue du moindre représentant de l'état. Le truc incompatible avec la logique gauchiste quoi.

Donc entre les monomaniaques de l'islam et ceux de l'anti-islamophobie, je ne vois que 2 mains tenant ensemble l'allumette.




 

HokeyPokey

Grand Maître
#1 575
Oue je vois pasle rapport avec les gauchisyes. Ta haine envers la gauche ta fair oublier que la droite etait au pouvoir pendant 15 ans et qu elle n a rien fait.

Dis moi, j espere que tu ne crois pas que si Fillon a perdu, c est a cause de la gauche ? Lol
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
  • gaiaone
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
865 694
Messages
8 060 560
Membres
1 576 230
Dernier membre
sandou28
Partager cette page
Haut