Fn : la vie en rose (suite)

momo19_89

Grand Maître
#81
2. il a déformé la réalité, car il est plus que probable qu'il ait réduit son "étude" à quelques écoles - celles situées en ZUS par exemple
Ce qui est choquant c'est hypocrisie qui consiste à essayer de dédouaner Menard d'une faute grave.
Je persiste, quand on donne un chiffre avec une virgule, ou bien on est dans la provocation(pour ne pas dire du racisme), ou bien c'est vrai et on doit être capable de le prouver.
Même réduite sa "pseudo étude"est illégal. Comment un magistrat peut venir à la télé dire oui j'ai fait un acte illégal?
Donc se réjouir qu'un magistrat avoue faire un acte illégal et que cela fasse plaisir à Rom car ça se dégonfle, me laisse perplexe

Dans ce qu'on appelle les banlieues, oui, on peut dire que la population dite de souche est en passe de devenir, ou l'est déjà, minoritaire
Oui et alors?
Cela veut dire que la France est majoritairement peuplée d’étrangers?J'insiste sur "étrangers".

Selon Renaud Camus, ce ne sont pas les étrangers qui le dérange, mais les noirs et les Maghrébins.
Car dans son délire du "grand remplacement", c'est la peur que la France cessera d’être une nation européenne. Ce qui veut dire que c'est la couleur de la peau et la religion qui sont vise, si ces banlieues étaient entièrement peuples de blancs, chrétiens étrangers, ce n'est pas grave si l'identité française disparaît.
Ça ne vous rappelle rien?Chut il ne faut pas en parler.


Il y a 3 ans, j'avais évalué le nombre de musulmans en France à 7Mn, en m'appuyant sur les propos d'un sociologue, Laurent Muchielli, ancré à gauche, pour qui la proportion de musulmans en France aujourd'hui est similaire à celle du début du XXe siècle (11.5% en 1906).
Moi je te crois rom.
Donc,comme MLPen a fait 6,2Mn de voix a la présidentielle de 2012,que le FN a fait moins au européennes 2014 et aux départementales 2015,si les musulmans se regroupent en parti politique,ils seraient devant le FN?
Au secours Jeanne qu'il a dit ton président d'horreur.:lol:
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#82
Pour en finir avec l'affaire Ménard :
Il récolte ce qu'il a semé, à la fois un buzz réussi, le fruit d'une provocation et la condamnation inhérente à cette provocation :
Durant l’émission de France 2, le maire avait déclaré que 64,9% des écoliers biterrois sont actuellement de confession musulmane : « Ce sont les chiffres de ma mairie. Pardon de vous dire que le maire a les noms classe par classe des enfants (…). Et les prénoms disent les confessions. Dire l’inverse, c’est nier une évidence… » Il avait même admis : « Je sais que je n'ai pas droit mais on le fait ».
Il se vante clairement d'avoir transgressé un interdit.
Parmi les effets, il y a le débat sur cet interdit, qui est un faux débat, ou tout du moins un débat biaisé.
On peut entendre des Rom32 s'offusquer du deux poids deux mesures entre le traitement médiatique des statistiques ethniques "de droite" face à celles "de gauche".
Mais j'ai rappelé ce que le Conseil Constitutionnel a fixé comme autorisé ou interdit. Et ce qui est autorisé est largement suffisant alors que ce qui est interdit l'est pour de bonnes raisons.

Organiser le fichage de la population française avec des critères de race ou de religion est interdit, pour ne pas organiser une exclusion ultérieure de telle ou telle communauté.
Par contre il est tout à fait licite de procéder par exemple comme suit :
1/ Faire par sondage une table de concordance entre les prénoms et les ethnies ou les appartenances religieuses.
Ceci permet d'avoir une orientation statistique. Par exemple, Mehdi peut être porté à 70% par des Musulmans, à 20% par des athées, à 9% par des Catholiques et à 1% par des Protestants (chiffres bidons à titre d'exemple).
2/ à l'aide de cette table, extraire des appartenances religieuses à partir des prénoms contenus dans les listes électorales.
Au final, on ne sait pas quelle est la religion d'un Abraham issu de tel bureau de vote, mais on sait que les prénoms de telle liste représentent statistiquement x% de Musulmans, y% de Catholiques, z% d'athées, w% d'adorateurs de machines à laver...
L'esprit de la constitution est préservé, on ne peut pas trier les individus issus de la population selon leurs origines, idées ou convictions, mais on a une représentation d'ensemble relativement ajustée de notre population.

Autre exemple, en marketing, on dispose d'outils pour transformer des prénoms en dates de naissance. Ce n'est pas une science exacte au cas par cas, mais ça l'est d'un point de vue statistique, suffisamment pour être utilisé commercialement et rentablement.

Bref, tempête dans un verre d'eau : le buzz de Ménard est injustifié, si ce n'est qu'il est caractéristique d'un état d'esprit : le premier magistrat d'une commune peut revendiquer de faire ce qu'il n'a pas le droit de faire, surtout si c'est pour stigmatiser une population qu'il souhaite rejeter. Ça, c'est la droite tendance FN, celle qui trouve que Pétain n'était pas si mal que ça...
 

viciouus

Grand Maître
#83
Car dans son délire du "grand remplacement", c'est la peur que la France cessera d’être une nation européenne. Ce qui veut dire que c'est la couleur de la peau et la religion qui sont vise, si ces banlieues étaient entièrement peuples de blancs, chrétiens étrangers, ce n'est pas grave si l'identité française disparaît. Ça ne vous rappelle rien?Chut il ne faut pas en parler.
A l'heure actuelle, je pense également que c'est du délire. Mais c'est une peur qui me paraît compréhensible quand on tient un minimum à son passé. Le concept ne me paraît pas dans l'absolu impossible.

D'abord je crois qu'il y a quand même une certaine cohérence entre l'héritage culturel et l'ethnie...Tiens, toi par exemple, est ce que tu pourrais comprendre et pratiquer une culture comme la mienne axée sur la culture des ancêtres jusqu'à la cérémonie du retournement des morts ? tu pourrais être compréhensif et ouvert, mais la plupart des gens à qui j'en ai parler m'ont regardé d'un air ahuris. Moi même je ne le pratique pas comme la plupart des malgaches aujourd'hui. Mais cette culture fais partie de ma culture originelle et c'est la colonisation et la diffusion sauvage de la culture libérale-occidentale qui a anéanti cette tradition vu qu'aujourd'hui les malgaches n'ont plus les moyens de continuer une part de leur identité. Il y a eu un remplacement "culturel" à cause de l'introduction d'un peuple européen. Je n'ose pas imaginer ce qui resterait de cette culture si la France avait fait de Mada, une colonie de peuplement à l'anglo-saxonne...

D'ailleurs, dans le grand remplacement dans l'histoire de l'humanité il y en a déjà eu un : les indiens d’Amériques. Qu'est ce qu'il reste des Indiens d'abord spolié, puis parqué dans des réserves, et aujourd'hui au bord de l'extinction ethnique ? Si selon toi la culture est indépendante de l'ethnie, alors dis moi, qu'est ce qui reste de la culture indienne aux états-unis ? Il s'agit selon moi de l'un des pires drames de l'humanité avec les aborigènes. Voilà l'histoire de l'extinction de peuples dans l'indifférence totale des peuples occidentaux. Seul les plus nombreux ont droit à la mémoire de la souffrances, les autres resteront dans leurs réserves.

Le brassage des peuples, je suis pour, à condition que cela soit réciproque. Mais combien d'immigrés noir et maghrébin en France pour d'immigré blanc en Afrique ou au Maghreb ?

Il n'y aurait aucun problème si une politique d'assimilation culturelle permettrait à n'importe quelle français indépendamment de ses origines, de comprendre et faire perdurer des cultures locales. Mais force est de constater que la plupart des immigrés se foutent de folklores dans lesquels ils ne se reconnaissent pas.

 
#84
@ propos du fameux remplacement, on ne peut pas nier que, dans certains coins du territoire français, la population de Français de souche est en passe de devenir minoritaire.
Dans la ZUS où j'habite, les Français blancs ce sont essentiellement des personnes âgées qui, forcément, décèderont un jour; "remplacées" par la vigueur démographique d'immigrés subsahéliens-maghrébins que le regroupement familial autorise à venir s'installer ici.
Les commerces halal pullulent. Mais non non, y a pas de "remplacement", hein.

A Montpellier, des écoles d'un quartier sensible, Petit Bard, sont bloquées par des parents d'élèves qui réclament notamment plus de mixité. Cf l'article avec la photo des 32 femmes voilées dans une classe.
J'ai également posté le témoignage d'une mère de famille, Française de souche, prénommée Gaëlle, qui indiquait que sa fille était la seule Française de sa classe, tandis que nombre d'élèves ne parlaient pas le français.
Autre témoignage, cette fois celui d'une jeune élève de 10 ans, d'origine maghrébine :

"Ici, on est comme dans un ghetto. Je connais déjà tous les enfants parce qu'on grandit ensemble. Moi j'aimerais bien rencontrer des personnes différentes de moi, des Blancs, plutôt que des Arabes et encore des Arabes. Je voudrais me sentir en France", explique la fillette.
http://www.midilibre.fr/2015/05/08/montpellier-petit-bard-des-parents-disent-non-au-ghetto-oui-a-la-mixite,1158950.php#

Ce constat, elle l'a fait visuellement, sur la base des faciès qu'elle côtoie. De même que la prénommée Gaëlle lorsqu'elle indique que sa fille est la seule Française - blanche ? - de sa classe.
Un certain Valls, qui dénonçait il y a peu la ghettoïsation, procède également à cette estimation visuelle sur des considérations ethniques, de couleur de peau et de faciès donc. C'est le même qui disait d'un air cynique :

"Belle image de la ville d’Evry... Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos... "
Cette forte proportion d'immigrés non blancs, ces 3 personnes que je viens de mentionner l'ont visuellement observée.
Ménard, lui, a pris sa calculatrice afin de mesurer la proportion d'élèves dont le prénom laisse à penser qu'ils sont musulmans - ou en tout cas de culture musulmane.
Où est l'illégalité, puisqu'il n'y a aucun fichier ?

Il serait donc possible d'estimer visuellement et surtout de le dire, que tel quartier est massivement peuplé d'immigrés, mais raciste d'en témoigner après avoir établi le fait en utilisant une calculatrice, sans enregistrer le résultat dans un quelconque fichier ?
Car Mezigo, depuis le départ tu parles de l'interdiction de créer des fichiers ethniques : mais s'il n'y a aucun fichier, où est l'illégalité ?

Je vais aller plus loin : Valls n'a eu aucune poursuite judiciaire à la suite de ses propos suggérant d'implanter quelques blancs pour assurer de la diversité ethnique.
A l'inverse, Hortefeux, en disant "Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va, c'est quand il y en a plusieurs que ça pose des problèmes".
L'un dans l'autre, les 2 disent la même chose. Valls a été protégé par ses copains socialistes, qui sont en revanche tombé à bras raccourcis sur Hortefeux.

Par ailleurs, les immigrés amènent avec eux leurs pratiques cultu(r)elles.
Toutes ne sont pas compatibles avec les nôtres. N'est-ce pas Valls, encore lui, qui martelait à propos des roms par exemple que leur mode de vie allait en confrontation avec le nôtre ?
Il ne serait pas raciste de le dire pour les roms, mais raciste lorsqu'il s'agit de parler de la culture d'autres groupes de personnes - au hasard, celles de confession musulmane ?
Curieux.


Dresser des stats ethniques pour calculer le nombre de non-blancs dans les médias comme le fait le CSA ou encore le CRAN (pour les préfets et les ambassadeurs), c'est antiraciste.
Calculer avec précision le pourcentage d'électeurs de culture musulmane à Perpignan, c'est antiraciste.
Prendre sa calculette afin de déterminer la proportion d'élèves de culture musulmane dans les/des classes de sa ville, sans enregistrer le résultat dans un quelconque fichier, c'est raciste, c'est un retour aux heures les plus sombres.

Ah, ok...

(Hier après-midi avec des potes du boulot, on a fait le Mud day pas loin de Trappes, ville sensible des Yvelines. Estimation de la proportion de maghrébins qui participaient à cette course : très faible, hormis quelques filles maghrébines bien sexy dans leurs cuissards. Et; bonheur, aucun zyva).
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#85

Quand Ménard dit lui-même « Je sais que je n'ai pas droit mais on le fait »., c'est quoi ? De l'incompétence ? De la vantardise ? De la provocation à deux balles ? Le mélange des 3 ?
 
#86
A-t-il parlé de façon explicite de fichiers recensant les seuls élèves muzz? La police, malgré une perquise menée dans divers bureaux et ordinateurs de la mairie, n'a rien trouvé, pas même de fichiers effacés.

Médard en a rajouté, un peu, et toute la clique gauchiste y compris Flamby depuis chez ses copains fanatiques d'allah y est allé de sa leçon de morale. Lol.

Beaucoup d'agitation pour 3 fois rien, une rapidité judiciaire rarement observée et une indignation sélective (les fichiers de Ayrault ou du Cran n'ont suscité aucune polémique parmi ceux qui au sujet de Médard, hurlent aux heures les plus sombres.
 

momo19_89

Grand Maître
#87
D'abord je crois qu'il y a quand même une certaine cohérence entre l'héritage culturel et l'ethnie..
Mais qui le conteste?
Moi je ne crois pas a ce remplacement sur le plan culturel,mais rom lui parle du remplacement sur le plan ethnique,or les 7 millions de musulmans d'ici trente ans seront t-ils 70 millions?
Les français de souches eux n'auront eu aucun enfant et resteront fixé a 60 millions?

Car la théorie du remplacement telle que décrite par Renaud Camus,et elle basés sur la blancheur et la religion.
La preuve nous est donné ici par rom.Le remplacement pour lui consiste a avoir une majorité de musulmans et de noirs dans une ville,et non une majorité de la population.

Les commerces halal pullulent. Mais non non, y a pas de "remplacement", hein
Ces français de souche qui quittent la banlieue,il partent ou?Sur la planète Mars?Il restent en France et fabriquent des petits blancs ailleurs a l'abri du fameux vivre ensemble de rom,non.
Honnêtement viciouus,la culture française n'a pas été éteinte par la culture américaine?Regarde le topic ici sur "ce que vous écoutez..." pour voir le pourcentage de français par rapport a l’américain,regarde les séries a la télévisions et le nombres de téléspectateurs pour les françaises et les américaines?
Si aujourd'hui on parle de culture c'est simplement par opposition a une religion et non a la disparition d'une quelconque culture.
Regarde les passe d'arme sur la reforme des colleges concernant le Latin et le Grecs?

Jean d'Ormesson : lettre ouverte au président de la République et aux « Attila » de l'éducation,écris ceci:

Les Anglais tiennent à Shakespeare, les Allemands tiennent à Goethe,les Espagnols à Cervantès, les Portugais à Camoens, les Italiens à Danteet les Russes à Tolstoï. Nous sommes les enfants d'Homère et de Virgile- et nous nous détournerions d'eux!
Pourquoi les français eux renient les lumières?
Les français se détournent de Montesquieu,voltaire,Rousseau,Diderot?
Tu comprend pourquoi le débat est faussé.Car aujourd'hui on oppose la race a la citoyenneté,cela ne peut que faciliter les intégrismes.

J'ai également posté le témoignage d'une mère de famille, Française de souche
Tu a la preuve rom?A moins que le fait d’être blanche suffit?

(Hier après-midi avec des potes du boulot, on a fait le Mud day pas loin de Trappes, ville sensible des Yvelines. Estimation de la proportion de maghrébins qui participaient à cette course : très faible, hormis quelques filles maghrébines bien sexy dans leurs cuissards..
Non il y a des maghrébines sexy?Merci rom,je pensais qu'elles etaient toutes en burqa!ouf.

Et; bonheur, aucun zyva)
Donc,il y avait que des blancs au yeux bleus,a part toi bien sur,c'est ca rom?
 
#88
Philippe Doucet, député PS du Val d'Oise.

Selon lui, les stats ethniques sont nécessaires.
Mais pas pour souligner l'importance de l'immigration, non.

Le débat sur les statistiques ethniques est légitime

J’ai proposé d’expérimenter l’utilisation de la statistique de la deuxième langue parlée. Le but est de favoriser la mixité dans l’attribution de logements sociaux pour plus de vivre-ensemble.
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1365336-menard-fiche-les-eleves-musulmans-honteux-mais-il-faut-un-debat-sur-les-statistiques.html

Mais viens tester toi-même le vivre-ensemble en venant habiter en ZUS, pov' cloche !!!

Ces gauchos utilisent des contorsions grotesques pour ne pas avoir à établir de véritables stats ethniques.
Deuxième langue parlée ? Lol. Quelqu'un qui parle arabe - au hasard - et qui vit en ZUS a de très grandes probabilités d'avoir un faciès "arabe", un nom et un prénom à consonance arabes. Ca suffit pour dresser des stats ethniques, pas besoin de savoir quelle est la 2e langue parlée - càd la 1e langue parlée à la maison...
Tout le monde peut l'entendre dans la rue, dans les bus, ça parle tout sauf français.


Edit.
Au fait, Flamby est aux Antilles. Il y a loué Aimé Césaire.
Ce brillant homme dénonçait en son temps le "génocide de substitution/génocide rampant", càd l'arrivée de métropolitains aux Antilles.

Ecoutez le discours tenu sur cette TV créole au milieu des années '2000.
http://www.dailymotion.com/video/x305gn_martinique-le-genocide-par-substitu_news?start=73

Imaginez-vous que c'est un Ménard ou autre qui parle à la place de la femme antillaise.
Avez-vous entendu les gauchistes de métropole hurler au retour des heures les plus sombres ?...

Lire ici les interventions de Césaire à l'Assemblée (il y a parle de génocide rampant).

http://creoleways.com/2014/09/16/antilles-le-genocide-par-substitution-un-acces-de-fievre-nationaliste-daime-cesaire/

Identitaire noir : bravoooo, c'est la diversitéééé, cet homme est géniâââl !!
Identitaire blanc : salauuuud !! fachoooo ! naziiii !

Ah, ok.
 

viciouus

Grand Maître
#89
Mais qui le conteste?
Moi je ne crois pas a ce remplacement sur le plan culturel,mais rom lui parle du remplacement sur le plan ethnique,or les 7 millions de musulmans d'ici trente ans seront t-ils 70 millions?
Les français de souches eux n'auront eu aucun enfant et resteront fixé a 60 millions?
En moins de 50 ans, la France est passée à grosso modo 10% de français d'origine africain / nord-africain. Je ne compte pas les immigrés Polonais, Italien, Espagnole, Portugais...etc depuis le début du siècle. En 1 siècle on pourrait plancher grossièrement sur 1/4 de la population avec des patronymes à consonances non-françaises. A cela, on peut dire merci aux industriels, nationalistes fanatiques et bourgeois-aristocrates qui ont anéantis il y a 1 siècle, 1.4 millions de français courageux issus d'une paysannerie vigoureuse.

On pourrait s'en foutre, la citoyenneté dépasse les origines. Mais qu'est ce que le patois et les cultures locales séculaires pour les immigrés arrivants ? on n'ira pas à leur reprocher cela, il est tout à fait compréhensible qu'ils ne se sentent pas concernés par des cultures locales dont ils ne sont pas les héritiers. Mais par exemple dans le sud, où une trés grosse partie de la population est d'origine italienne, espagnole, maghrébine, les patois, langues d'oc appartiennent aujourd'hui à l'histoire. Les seuls langues régionales encore relativement vivante en France se situent en Alsace, pays basque, Bretagne, Corse qui ont encore une fierté franco-régionale. Dans le sud, les jeunes à la quête d'identité sont avant tout fière d'exposer leurs origines Milanaise ou Napolitaine d'un parent que le languedoc ou le vaucluse de l'autre parents.

Dans l'absolu, tout dépendra des flux migratoires, mais si on continue à ignorer le développement des pays du sud combiné à l'embourgeoisement des pays du nord, les pays d'europe continueront à importer de la main d'oeuvre des pays du sud. Les français de souche et immigrés s'embourgeoiseront, baisseront leur natalité, et pour combler le déficit au nom de la croissance, le cycle sera infini. Dans cette logique il n'y aura pas de remplacement mais en tout cas une dilution complète de la culture française ancienne par des immigrés qui se foutront des cultures locales mais qui auront au contraire la nostalgie d'une culture qu'ils ont été obligé d'abandonner à regret.
- Soit la période d'immigration récente est un fait ponctuel de l'histoire comparable aux vagues migratoires germaniques.
- Soit elle est un fait en constante évolution.
Le remplacement ne serait pas ainsi un délire total, si on continue à foutre le bordel dans les pays du sud.

J'aimerai encore qu'à l'avenir, on continue à vivre une culture française et non à l'étudier dans les livres d'histoire.

 

mezigo

Modo operandi
Staff
#90
Pour exemple, les patois alsaciens ou lorrains sont des franciques, des langues archaïques venues des Francs. Sont elles plus locales que les langues romano-gauloises qui ont formé le français ?
Le grand remplacement n'est pas une rupture mais juste la continuité perpétuelle de notre histoire.
Vouloir figer celle-ci est une illusion mensongère.
Par contre on peut essayer de créer une cohésion dans cette recomposition permanente, et pour cela refuser les visées hégémoniques des envahisseurs... comme celles des pseudos gardiens déjà en place.
 

momo19_89

Grand Maître
#91
Mais qu'est ce que le patois et les cultures locales séculaires pour les immigrés arrivants ? on n'ira pas à leur reprocher cela, il est tout à fait compréhensible qu'ils ne se sentent pas concernés par des cultures locales dont ils ne sont pas les héritiers.
Tu vois bien que le problème ne vient pas de l'immigration mais de l’abandon d'une culture. Car une culture se transmet, si le patois disparaît ce n'est pas à cause des citoyens "non de souche", maïs parce que les gens concernaient par cette culture ne s’intéresse plus à elle.
L'islam n'a jamais été une culture pour moi, par contre IBN SINA, IBN KHALDOUN, NAGUIB MAHFOUZ, Youcef Chahine, Oum Kaltoum, Fairouz etc.oui.
Or le débat aujourd'hui n'est pas sur la perte de la culture française, mais sur son islamisation?

les seules langues régionales encore relativement vivante en France se situent en Alsace, pays basque, Bretagne, Corse qui ont encore une fierté Franco régionale...
Tu vois que si on veut perpétuer une culture ce n'est pas l’arrivée de gens extérieurs qui l’empêchera de vivre. Moi je refuse de croire que la culture française est à ce point faible pour disparaître facilement, en tout cas tel qu'on veut bien le faire croire.

Dans le sud, les jeunes à la quête d'identité sont avant tout fière d'exposer leurs origines Milanaise ou Napolitaine d'un parent que le languedoc ou le vaucluse de l'autre parents
Mais ces gens la ne sont compris dans le "le grand remplacement".
 

viciouus

Grand Maître
#92
Pour exemple, les patois alsaciens ou lorrains sont des franciques, des langues archaïques venues des Francs. Sont elles plus locales que les langues romano-gauloises qui ont formé le français ?
Le grand remplacement n'est pas une rupture mais juste la continuité perpétuelle de notre histoire.
Vouloir figer celle-ci est une illusion mensongère.
Certainement, mais à ce sujet, gageons que les francs n'ont pas imposé leur langue au reste de la population. Je ne connais pas les langues, mais je soupçonne un apport germanique sur la linéarité de l'accent français que je trouve moins chantant que ces consoeurs méditerranéenne. Dans tout les cas, la langue française est une langue à racine latine et ce avant même la conquête de la Gaule par jules.

Le soucis, ce n'est pas le mélange d'une culture arabo-africaine avec la culture française, mais son effacement ou sa rétrogradation au nom de cultures que certains ont déclaré "opprimés". Chez bien des jeunes d'origines immigrés il y a une exhibition de la culture arabe, parfois agressive. Peu de baguettes et de chansonnettes gauloises sur leur facebook. Qu'est ce que signifie la culture française pour eux ? je veux dire, j'ai un pote qui a un niveau d'étude qui laisse penser un minimum de culture. Il m'a soutenu que la culture française n'existe pas.

Une culture française qui s'enrichit de la culture d'ailleurs c'est le propre de son dynamisme mais je pense qu'elle doit conserver un esprit français qui lui permet d'intégrer cet apport pour la personnaliser. On arriverait à des couscous à la française, des mafé à la française...ces choses là arrivent (les voiles élégants occidentalisés, les apports en langues) mais peu d'épanouissement.

Tu vois que si on veut perpétuer une culture ce n'est pas l’arrivée de gens extérieurs qui l’empêchera de vivre. Moi je refuse de croire que la culture française est à ce point faible pour disparaître facilement, en tout cas tel qu'on veut bien le faire croire.
Ce que je reproche à ceux qui arrive c'est leur indifférence (naturelle et compréhensible), à mon sens ils ne se sentiront pas héritier d'une culture qui leur est étrangère. Quand j'écoutais certains groupes de musique, fallait voir ce qu'on me disait "t'écoute de la musique de blancs...etc"
Mais à vrai dire c'est la (mauvaise) culture anglo-saxonne et la faiblesse des artistes actuels qui sont une menace. Les 3/4 des groupes chantent en anglais, la plupart des groupes rap qui chantent en francais lâchent des textes trés faible, le cinéma et la musique se sont totalement effondrés.
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#93
A ce propos, je vais me permettre un HS : j'écoute avec plaisir sur YouTube la fausse perdante de The Voice Anne Sila qui chante Demain dès l'aube, un style musical bien new-yorkais avec des paroles de Victor Hugo...
Pour moi le problème n'est pas dans l'indisponibilité de la culture, mais dans la volonté de ses consommateurs.
 

momo19_89

Grand Maître
#94
Ce que je reproche à ceux qui arrive c'est leur indifférence (naturelle et compréhensible),
Je te rejoins complément là-dessus.
Mais je suis persuadé que si l’école de la république reprend le dessus, les gamins s’intéresseront à la culture française, car un enfant est curieux par nature.
Maintenant mon propos tombe a l'eau si ces gamins ont des parents qui ne parlent pas un mot de français. .d'ou l'apprentissage de la langue française obligatoire aux parents aussi.
Je connais beaucoup de gamins qui comprennent la langue de leurs parents mais ne la parle pas . .Et on assiste a un dialogue surréaliste:la mère qui parle en arabe ou dialecte africain et le gamin qui répond en français.
Il faut faire comprendre aux parents que leurs enfants n'iront pas s’établir dans le pays d'origine, combien d'immigrés se mordent les doigts d'avoir construit des maisons au bled que les enfants n'ont jamais vue?
Cela demande une éducation et celle-ci ne peut réussir que si on maîtrise l'immigration. Mais comme la religion a pris le dessus dans le débat, je ne vois pas d'issue pour le moment.
 

viciouus

Grand Maître
#95
Mais je suis persuadé que si l’école de la république reprend le dessus, les gamins s’intéresseront à la culture française, car un enfant est curieux par nature.
Maintenant mon propos tombe a l'eau si ces gamins ont des parents qui ne parlent pas un mot de français. .d'ou l'apprentissage de la langue française obligatoire aux parents aussi.
Pour ça il faudrait un modèle d'intégration qui tienne la route et qui soit fière d'elle. Il faut quand même admettre qu'en France on adore s'auto-flageller, c'est presque une religion. Une culture d'accueil imposante permet une intégration plus facile à mon sens :
Si on peut filer un point aux USA c'est qu'ils ont réussi à intégrer des populations du monde entier qui se disent tous Américain malgré de très fortes identités et une forte démographie (Italien, Allemand...). Malgré la prépondérance des Italo-américain et surtout Germano-américain et une faible période historique, les USA demeurent un pays avec une tradition avant tout anglo-saxonne.

Il faudrait un plan marshall culturel en France : dynamiser la musique aux paroles françaises, un cinéma détaché des standards hollywoodien et auteuristes parisien, redécouvrir et valoriser les auteurs français et francophones...La classe et le bagoût d'un Gabin ou les paroles d'un Brel me paraît intemporel, mais bien éloignés d'une frange de la jeunesse abreuvée aux dégueulasseries de Skyrock.

 

nico27027

Grand Maître
#96
En moins de 50 ans, la France est passée à grosso modo 10% de français d'origine africain / nord-africain. Je ne compte pas les immigrés Polonais, Italien, Espagnole, Portugais...etc depuis le début du siècle. En 1 siècle on pourrait plancher grossièrement sur 1/4 de la population avec des patronymes à consonances non-françaises. A cela, on peut dire merci aux industriels, nationalistes fanatiques et bourgeois-aristocrates qui ont anéantis il y a 1 siècle, 1.4 millions de français courageux issus d'une paysannerie vigoureuse.
Il y a 1 siècle et en 1936 plus exactement, la France comptait : 110 631 000 d'habitants. Plus d'un Français sur deux de l'époque portait un nom à consonances non-Française.
Et il y a un siècle justement, la France a laissé sur le carreau qq milliers de coloniaux Français aux noms à consonance non "Française "métropolitaine"" qui n'avaient rien à voir avec les paysans que tu sembles citer.

Combien faudra t'il de commémoration pour ces hommes pour qu'on cesse de les oublier ?

Pour info :

"On peut estimer que l'Empire français a fourni, en quatre années de guerre, entre 550 000 et 600 000 « indigènes » à la « mère-patrie », dont 450 000 vinrent combattre en Europe; environ 270 000 mobilisés, dont 190 000 combattants, étaient des Maghrébins, 180 000 mobilisés, dont 134 000 combattants, des « tirailleurs sénégalais »; les autres venant de toutes les parties de l'Empire, de Madagascar, de l'Indochine, de l'Océanie et de la Côte des Somalis3.

Les « indigènes » représentent ainsi 7% des 8 410 000 mobilisés de l'armée française mais près de 15% des effectifs combattants4. Ils sont affectés très majoritairement dans les régiments de tirailleurs. La proportions de Français au sein des régiments de Tirailleurs nord-africains est d'environ 20 % et un peu moins dans les bataillons de sénégalais."

Mais cela doit être un détail de l'histoire ... !

Je connais beaucoup de gamins qui comprennent la langue de leurs parents mais ne la parle pas . .Et on assiste a un dialogue surréaliste:la mère qui parle en arabe ou dialecte africain et le gamin qui répond en français.
Et je connais des gamins qui parlent Français pendant que leurs parents parlent Alsacien entre autres !
Et j'ai un ami qui lorsque je lui parle Français s'amuse à me faire la conversation en occitan sur un dialecte Auvergnat.

Maintenant, oui les parents devraient au moins savoir parler Français ! Mais je vais vous dire, j'espère très sincèrement que ces enfants continueront à protéger la langue Portugaise, Arabe, etc ..... de leur mère et père pendant très très longtemps et qu'ils continueront à l'enseigner à leurs enfants (en plus du Français bien sur !)


 
#97
Tu oublies une chose Nico, depuis, nombre des coloniaux ont opté pour l'indépendance : qu'ils l'assument.

Lors des guerres napoléoniennes, des centaines de milliers d'étrangers ont été incorporés.
Ils représentaient par exemple plus de 20% des effectifs en 1812. Il s'agissait de troupes venues un peu partout d'Europe.
Que doit faire la France pour honorer la mémoire de tous ces étrangers ? Intégrer/assimiler leurs descendants directs ? J'ignore combien de descendants directs on trouve parmi les immigrés d'Europe qu'on a en France et parmi les Français d'origine européenne, mais il ne me semble pas qu'il ait fallu de programme spécial d'intégration pour que les immigrés s'intègrent voire s'assimilent...

Que fait Flamby en ce moment ? Il inaugure un musée de l'esclavage, il envoie un ministre commémorer les massacres de Sétif.
La repentance, encore et encore.

Et vous voulez que les jeunes issus de l'immigration se sentent Français, soient fiers d'être Français ? LOL.

Par ailleurs, il se trouve que, par mon boulot, je suis amené à contrôlé énormément de familles immigrées/issues de l'immigration. Les Chinois, par exemple. Très peu disent parler français. Observe-t-on des problèmes d'intégration pour les jeunes Français d'origine chinoise ?

A un moment, faut arrêter de chercher toutes sortes d'excuses pour expliquer le manque d'intégration de certains, d'autant que ces "certains" sont toujours les mêmes.
Et que ce phénomène de manque d'intégration s'observe également dans d'autres pays, comme ceux de l'Europe du nord. Quels pays du continent africain l'Europe du nord a-t-elle colonisés ?...

PS : un commentaire sur les propos d'Aimé Césaire qui dénonçait en son temps, pour les Antilles, le génocide rampant face à l'afflux de métropolitain ?...
 

viciouus

Grand Maître
#98
Il y a 1 siècle et en 1936 plus exactement, la France comptait : 110 631 000 d'habitants. Plus d'un Français sur deux de l'époque portait un nom à consonances non-Française.
Et il y a un siècle justement, la France a laissé sur le carreau qq milliers de coloniaux Français aux noms à consonance non "Française "métropolitaine"" qui n'avaient rien à voir avec les paysans que tu sembles citer.

Combien faudra t'il de commémoration pour ces hommes pour qu'on cesse de les oublier ?

Pour info :

"On peut estimer que l'Empire français a fourni, en quatre années de guerre, entre 550 000 et 600 000 « indigènes » à la « mère-patrie », dont 450 000 vinrent combattre en Europe; environ 270 000 mobilisés, dont 190 000 combattants, étaient des Maghrébins, 180 000 mobilisés, dont 134 000 combattants, des « tirailleurs sénégalais »; les autres venant de toutes les parties de l'Empire, de Madagascar, de l'Indochine, de l'Océanie et de la Côte des Somalis3.

Les « indigènes » représentent ainsi 7% des 8 410 000 mobilisés de l'armée française mais près de 15% des effectifs combattants. Ils sont affectés très majoritairement dans les régiments de tirailleurs. La proportions de Français au sein des régiments de Tirailleurs nord-africains est d'environ 20 % et un peu moins dans les bataillons de sénégalais."

Mais cela doit être un détail de l'histoire ... !
Trés bien. Mais comment s'est porté la démographie de la France en comparaison des colonies à la suite de cette guerre ? parce que la question que j'ai posée est démographique pas mémorielle.
Il a fallu attendre 1939 pour que la France retrouve son niveau d'avant guerre avec une génération d'homme profondément traumatisé par une guerre sans nom. Numériquement parlant, 97100 morts coloniaux sur 1302900 gaulois, excuse moi je vais être provocateur, mais oui, c'est un détail.

que les colonies aient versés leur sang dans une guerre qui les concernaient pas, cela a été absurde. Mais à mon sens, les paysans, ouvriers, artisans qui composaient le noyau des fantassins, ça ne les concernaient pas non plus. Et c'est eux qui ont payé avant les autres l'écrasant tribut du massacre.
Qu'on commémore la mémoire des coloniaux c'est bien et c'est déjà fait. Chaque documentaires consacrent déjà à proportion raisonnable un temps pour les soldats des colonies.
Et à mon sens allez au delà de cette proportion, ce n'est pas comparable avec le sacrifice tout aussi insensé des poilus. Il y a logiquement bien plus de famille française avec un aieux mort au combat que de famille sénégalaise.

Dans tout les cas, la question de départ, c'est pas la mémoire mais la démographique. Les colonies n'ont pas subies la chute démographique de cette guerre, la chair à canon a été avant tout de souche. Une saignée qui a expliqué le défaitisme français et l'écrasement de la France à 40 millions d'habitants contre une Allemagne nazie à 68 500 000 habitants (sans compter l'autriche)

Donc je ne sais pas quel est ta démarche. Mais si tu cherche à donner aux coloniaux de la grande guerre un rôle proéminent, les chiffres te contrediront.

Maintenant, oui les parents devraient au moins savoir parler Français ! Mais je vais vous dire, j'espère très sincèrement que ces enfants continueront à protéger la langue Portugaise, Arabe, etc ..... de leur mère et père pendant très très longtemps et qu'ils continueront à l'enseigner à leurs enfants (en plus du Français bien sur !)
protéger au nom de quoi ? ces langues sont en danger ? enseigner la langue et la culture à la maison, c'est bien pour l'épanouissement, l'économie et l'identité personnelle, mais c'est secondaire en comparaison de la langue française. Ma mère parle le français avec des lacunes naturelles à son parcours, mais ce n'est pas non plus une grâce, je n'ai pas eu droit au langage châtié de la langue française. C'est peut être exotique et chatoyant dans ton esprit, mais dans les faits on voit quelques écarts de niveau quand les familles ne maîtrisent pas parfaitement la langue autochtone. Alors oui parlons et n'oublions pas, mais dans la réalité, on vit, on apprend et on construit en France. C'est pas parce que je vais de temps en temps en vacances, en Algérie, Maroc ou Madagascar ou que j'en parle la langue (avec un accent étranger) que je suis un citoyen de fait égal aux Algériens, Marocains ou Malgaches c'est le mythe de la binationalité. Alors contrairement à ce que suggère ton post, j'espère surtout que ces familles continueront à approfondir pour trés trés longtemps leur connaissance, leur amour et leur pratique de la langue française !
 
#99
Qu'on honore la mémoire des soldats coloniaux ayant combattu et, pour certains versé leur sang pour la France, en tant qu'ancien militaire, je regrette que cela n'aille pas de soi.

En revanche, je ne comprends pas en quoi on devrait montrer une considération particulière pour les immigrés venus de ces anciennes colonies, à moins de nous faire croire que tout immigré est forcément le descendant d'un ancien soldat colonial...

Doit-on faire une place particulière aux immigrés venus d'Europe dont des contingents ont combattu pour Napoléon ?
Les Américains doivent-ils rendre hommage à chaque nouvel immigré français débarquant chez eux en mémoire de Lafayette ?
 

nico27027

Grand Maître
#100
Trés bien. Mais comment s'est porté la démographie de la France en comparaison des colonies à la suite de cette guerre ? parce que la question que j'ai posée est démographique pas mémorielle.
Il a fallu attendre 1939 pour que la France retrouve son niveau d'avant guerre avec une génération d'homme profondément traumatisé par une guerre sans nom. Numériquement parlant, 97100 morts coloniaux sur 1302900 gaulois, excuse moi je vais être provocateur, mais oui, c'est un détail.

que les colonies aient versés leur sang dans une guerre qui les concernaient pas, cela a été absurde. Mais à mon sens, les paysans, ouvriers, artisans qui composaient le noyau des fantassins, ça ne les concernaient pas non plus. Et c'est eux qui ont payé avant les autres l'écrasant tribut du massacre.
Qu'on commémore la mémoire des coloniaux c'est bien et c'est déjà fait. Chaque documentaires consacrent déjà à proportion raisonnable un temps pour les soldats des colonies.
Et à mon sens allez au delà de cette proportion, ce n'est pas comparable avec le sacrifice tout aussi insensé des poilus. Il y a logiquement bien plus de famille française avec un aieux mort au combat que de famille sénégalaise.

Dans tout les cas, la question de départ, c'est pas la mémoire mais la démographique. Les colonies n'ont pas subies la chute démographique de cette guerre, la chair à canon a été avant tout de souche. Une saignée qui a expliqué le défaitisme français et l'écrasement de la France à 40 millions d'habitants contre une Allemagne nazie à 68 500 000 habitants (sans compter l'autriche)
Si 97 000 morts est un détail, dans ce cas Andréas Lubitz est un insignifiant criminel, au regard chaque année des milliers de morts des conflits actuels.
Dans ce cas, le tsunami Japonais est une goutte d'eau dans le nombre de morts annuels de n'importe quel accident.

En tout cas, sans vouloir faire quelconque procès te concernant, car je pense que tes oublies sont plus maladroits qu'autres choses, je trouve qu'en tout cas ils reflètent assez bien l'état d'esprit d'aujourd'hui.
Les Sénégalais n'ont qu'à bien se tenir sur l'échelle de l'histoire et du temps qui passe, car leur oubli dans l'histoire de ces guerres est en route.
Cela commence par des maladresses, et tout cela se terminera dans les bouquins d'histoire comme étant l'histoire d'un peuple qui a sans doute participé à la grande guerre, mais qui ne pouvait en aucun cas comprendre tout le mal de sa chère mère patrie de l'époque... !

Bref, moi ça me va pas vraiment comme analyse, et le fait de ne pas avoir mentionné une seule fois ces Français non métropolitain de l'époque avant que j'intervienne, j'ai un peu de mal.
Surtout quand on engage la discussion sur le fait qu'il semble gênant aujourd'hui d'avoir soit disant un "peu trop" de Français d'origine Africaine aux cultures (et langues maternelles) différentes de celle du vieux Mr Dupont qui achète sa baguette et va se jeter un petit coup de blanc au bistrot de la gare.

Donc je ne sais pas quel est ta démarche. Mais si tu cherche à donner aux coloniaux de la grande guerre un rôle proéminent, les chiffres te contrediront.
"On peut estimer que l'Empire français a fourni, en quatre années de guerre, entre 550 000 et 600 000 « indigènes » à la « mère-patrie », dont 450 000 vinrent combattre en Europe; environ 270 000 mobilisés, dont 190 000 combattants, étaient des Maghrébins, 180 000 mobilisés, dont 134 000 combattants, des « tirailleurs sénégalais »; les autres venant de toutes les parties de l'Empire, de Madagascar, de l'Indochine, de l'Océanie et de la Côte des Somalis3.

Les « indigènes » représentent ainsi 7% des 8 410 000 mobilisés de l'armée française mais près de 15% des effectifs combattants4. Ils sont affectés très majoritairement dans les régiments de tirailleurs. La proportions de Français au sein des régiments de Tirailleurs nord-africains est d'environ 20 % et un peu moins dans les bataillons de sénégalais."

Je ne veux pas de ratio sur les chiffres, mais le poste de tirailleurs est sans doute le poste le plus consternant de cette guerre, car il s'agissait d'un poste situé en avant du front et qui avait pour objectif d'harceler l'ennemi.

protéger au nom de quoi ? ces langues sont en danger ? enseigner la langue et la culture à la maison, c'est bien pour l'épanouissement, l'économie et l'identité personnelle, mais c'est secondaire en comparaison de la langue française. Ma mère parle le français avec des lacunes naturelles à son parcours, mais ce n'est pas non plus une grâce, je n'ai pas eu droit au langage châtié de la langue française. C'est peut être exotique et chatoyant dans ton esprit, mais dans les faits on voit quelques écarts de niveau quand les familles ne maîtrisent pas parfaitement la langue autochtone. Alors oui parlons et n'oublions pas, mais dans la réalité, on vit, on apprend et on construit en France. C'est pas parce que je vais de temps en temps en vacances, en Algérie, Maroc ou Madagascar ou que j'en parle la langue (avec un accent étranger) que je suis un citoyen de fait égal aux Algériens, Marocains ou Malgaches c'est le mythe de la binationalité. Alors contrairement à ce que suggère ton post, j'espère surtout que ces familles continueront à approfondir pour trés trés longtemps leur connaissance, leur amour et leur pratique de la langue française !
Et bien je ne sais pas où tu résides, mais dans ma région qui a pourtant oublié son Occitan nommé Vivaro-Alpin, ou Auvergnat, sache que l'ensemble des personnes plébiscitent la conservation de ce patrimoine. Une école primaire a même ouvert ses portes et dans laquelle les cours sont donnés en Français et en Occitan...
Ce que je veux dire c'est que l'apprentissage du Français est une nécessité, mais de la à croire qu'il faut balayer d'un coup d'un seul les conversations entre individus dans un dialecte qui n'est pas compris de chacun, non !
Quand deux vieux ou jeunes parlent en Arabes dans le métro Lyonnais, ça ne me dérange pas.
Quand deux vieux ou jeunes parlent Auvergnat dans ma région d'origine dans la rue, ça ne me dérange pas.
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Staff en ligne
  • drul
    Obscur pro du hardware
Membres en ligne
  • drul
  • Reinhardt aria
  • cookie-love
  • Misterybean
  • obitomadara
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
866 972
Messages
8 074 807
Membres
1 577 570
Dernier membre
obitomadara
Partager cette page
Haut