Etes-vous pour ou contre le mariage homosexuel?

#101

J'ignore comment un homo devient un homo, mais pour reprendre l'exemple de ces pays où l'homosexualité est moralement réprouvée par la société voire réprimée par l'Etat, on ne peut pas dire qu'il y ait une sorte d'apologie de l'homosexualité qui pourrait inspirer des gens à devenir homos (!).
Pas de gay pride, par exemple, pas de Ruquier ou de Steevie, pas de Jack Lang.

Pourtant, il existe des homos là-bas, contraints de se cacher ou de s'exiler. On ne peut donc pas dire que l'homosexualité, en tout cas dans ces pays, soit due à l'influence de la société.

Peut-être après tout qu'un homo est homo, parce qu'il naît homo ?

En revanche, je te rejoins sur le fait qu'on observe, en France, peut-être ailleurs en Occident, une sorte de matraquage très niais consistant à balancer : « Les homos sont sympââââs et il faut les aimer ! ».
(Tu remarqueras que c'est la même chose avec les étrangers, la diversitude, le métissage ou encore l'islam. Tes remarques sur les résistants à l'homosexualité en tant que fait de société considérés comme arriérés, sectaires, racistes s'appliquent aussi dans ces cas-là...

Ce qui est fendard, c'est que le métissage prôné par la gauche ne peut, à l'état naturel, exister pour les homos : une vraie discrimination !! Je plaisante à peine, un jour verrons-nous peut-être les homos réclamer un droit à procréer avec d'autres homos et donc à se faire implanter des utérus etc...).
 

Joshua58

Expert
#102

Là le parc naturel est fini !

 

anonymumm

Grand Maître
#103


Bien, après ces déclarations envenimées je vais essayer de répondre sans mettre le doigt sur la gâchette :

Dit moi, tout est noir ou blanc dans ta tête? Aucune nuance ni de doutes dans tes propos !
Si ce n'est pas la peste, c'est forcement le choléra !!!

Personne ici ne prêtant avoir la réponse a ce vaste problème de mœurs, d’où le débat en cours. Même si un enfant peut survivre sous les bombes, abandonné dans une forêt , oublié chez une vieille tante où dans un pensionnat, faut il en plus privé le petit pourcentage restant d'une famille capable de le mener a la condition suprême d’être humain avec une éducation, une formation, des valeurs éthiques et la capacité d'assumer a son tour son rôle de citoyen du monde ?

Alors bien sûr tu pourras toujours donner des contre exemples de Parents isolés , d’orphelins et autres rescapés de la misère social qui constitue également une partie de cette éventail de configuration appelés « famille » mais aucune étude a long terme, aucun Pédopsychiatre ne prendra le risque aujourd´hui de garantir que l'absence de complémentarité du couple « homme-Femme » n'aura pas des répercutions sur la personnalité de ces enfants qui auront , en plus, le fardeau de supporter les railleries et plaisanteries douteuse de leurs camarades de classe, puis collèges de travail.

Cette ambiguïté sera t'elle source de conflits supplémentaires a l'adolescence ?

En sachant que les hétéros sont capables d'être de mauvais parents voir des monstres ( tu en parles avec intensité et amertume dans ton post ) , quand est t'il de deux homos ? Sont ils tous de fins psychologues ? Sont t'ils capable d’éduquer un enfant dans une neutralité indispensable et de nuancé leurs influences sur les questions qui porteront sur la sexualité ? Ou, au contraire, serons t'ils tenter d'influencer voir de compromettre l'orientation sexuel de cette enfant qui pendant des année sera encadré,protégé et aimé par deux homos ?

Tu imagines la photos d'enfance avec un couple d'homos a la Gay Pride et une poussette ?

Si les hétéros ont , pour certains, échoués dans leurs rôles de parent, qui nous dit qu'il n en sera pas de même avec les homos ? Devons nous faire de l’expérimentation sur quelques sujets pour assouvir le desiderata de quelques adultes en mal de paternité pour nous apercevoir au bout de 20 ans que ce contingent d'enfants ira ramper chez un psychiatre avec d'autres héritiers de la mal traitance héteros, pour essayer de comprendre qui ils sont vraiment ?

Tu as l'air de de te contrefoutre de savoir si ces enfants seront tous simplement heureux et épanouis en expliquant, avec les messies de la l' apocalypse qui nous prédisent des années de purgatoire, que de toutes façon la « fin du monde est proche » , que la gauche va nous agrafer au mur des lamentations et que plein d'autres gosses sont déjà dans la merde !!

...et bien pas moi !


( Je respecte néanmoins ta position ... )




 

bilox2000

Grand Maître
#104
La logique, le bon sens, veut que:

- un homme + une femme = des bébés
- un borne positive + une borne négative = de l’Électricité
- une clé + le trou de la serrure = une porte ouverte

et les exemples sont légions. Pour qu'un phénomène se produise, qu'une civilisation prospère, il faut la présence des deux éléments complémentaires indispensables.
L'expérience a maintes fois prouvé que la dégénérescence commence quand il n'y a plus de complémentarité. à bon entendeur.
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#105
Coucou,

@ Betyste : je citais une partie de ton post car je la trouvais représentative du reste. Je n'allais pas reprendre celui-ci point par point, justement, pour ne pas m'apesantir. J'aurais pu aussi prendre : « La loi sur le mariage gay et l'adoption par les couples gays remet en cause un fondement historique, civique très important de la société dans laquelle nous évoluons, un fondement qui a façonné notre société et nos vies de familles depuis très longtemps (des siècles)... ». C'est du même acabit : des certitudes énoncées doctement, mais qui en fait ne sont que de l'auto-persuasion. "Fondement historique" : Quelle Histoire ? La sexualité en France, c'est celle de l'amour courtois, du libertinage, de la pudibonderie, celle qu'on lit dans Germinal ?
Je ne t'en veux pas spécialement, mais je réagis au discours qui sur la base d'un "j'ai super réfléchi", n'envoie en fait que des lieux communs, et pas forcément défendables.

J'aurais pu aussi citer anonymumm dans la même veine : «aucune étude a long terme, aucun Pédopsychiatre ne prendra le risque aujourd´hui de garantir que l'absence de complémentarité du couple... ». Ben justement, il y a eu des études, que nous avons déjà commentées par ici, et qui n'allaient pas forcément dans le sens du "tout sauf l'homoparentalité".
En fait, les seules certitudes qui ressortent de ces études sont, pour résumer fortement, que seul l'entourage affectif est essentiel pendant la petite enfance. Des bébés privés de calins vont jusqu'à retarder la croissance de leur périmètre crânien (observé dans des orphelinats roumains).
Par contre, que ces calins proviennent d'une combinaison quelconque homme/femme n'a pas démontré d'effet, dans un sens ou dans un autre.
La sexualité des parents ne joue quasiment aucun rôle sur le développement de l'enfant, surtout si on la compare avec les autres effets affectifs, sociaux, économiques, culturels, etc.
Il vaut mieux un entourage aimant et "normal" même s'il est homosexuel qu'un entourage "marginal" (au sens violence, drogue, isolement et hétérosexuel).

En fait les enfants ont une capacité d'adaptation qui dépasse très largement le fait d'avoir deux papas ou deux mamans. Ceux qui s'arcboutent sur le contraire ne font que projeter leurs peurs d'adulte.

Le reste du débat est une histoire de conservatisme ou de conservation (selon que l'on veuille y trouver un sens négatif ou positif).
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#106
@ Bilox : un de plus dans les affirmations aussi péremptoires que stupides : « la dégénérescence commence quand il n'y a plus de complémentarité. ».
Raté ! La dégénérescence commence avec la consanguinité, loisir hautement hétéro...
Croire que l'homosexualité nuit à la reproduction est juste un procès d'intention, celle de vouloir faire croire que les homos chercheraient à empêcher les hétéros de se reproduire, alors que certains homo vont jusqu'à accepter un bref comportement d'hétéro pour assouvir le besoin naturel d'enfant.
 

bilox2000

Grand Maître
#107


La stupidité consiste plutôt à croire que la dégénérescence ne se limite qu'à la consanguinité.
La consanguinité n'est pas une complémentarité puisse que ce sont les mêmes cellules, les mêmes gènes "non complémentaires" qui se mélangent.
Donc ce n'est pas faux puisse que la dégénérescence à laquelle je fais allusion, n'est pas que biologique, elle est aussi culturelle, sociétale, éthique, civilisationelle.
Une société d'homos ne tiendra pas longtemps s'ils ne reviennent pas à leur condition naturelle qui est de faire couic couic avec le sexe opposé.
On est entrain de dire la même chose avec des tournures différentes, qui te font croire qu'on est opposés.
Sur ce, je m'en vais faire couic couic avec ma tendre femme, pour le bien de l'humanité.
 
#108
Croire que l'homosexualité nuit à la reproduction est juste un procès d'intention, celle de vouloir faire croire que les homos chercheraient à empêcher les hétéros de se reproduire, alors que certains homo vont jusqu'à accepter un bref comportement d'hétéro pour assouvir le besoin naturel d'enfant.
Je ne pense pas qu'il existe de volonté de la part des homos à empêcher les hétéros de se reproduire.

Mais il existe de façon très claire une forme d'apologie de l'homosexualité ostensible, que je classe au même rang que l'apologie de la diversitude.


Je propose du reste un défi aux défenseurs de la diversitude et de l'homosexualité ostensible : offrir des places gratuites à la diversitude dans les stades dans lesquels se dérouleront les « Paris gay games » de 2018, si ceux-ci se déroulent bien dans la capitale à cette date, puisque Delanoe entend bien défendre la candidature de Paris pour ces jeux dédiés aux homos (appartheid ? non non !...). :D
 

momo19_89

Grand Maître
#109
Et à l'occasion de cette interview qui reste encore poignante à voir même 30 ans après, les gens ont vu en lui un courage politique, la maturité d'une réflexion et un charisme puissant. Une fois élu, il n'a pas eu besoin de faire de référendum car tout le monde savait que l'abolition aurait lieu
Pourtant dans ton précédant poste tu disait que :
Mitterrand en son temps, a eu le courage de dire avant son élection qu'il était contre la peine de mort à une opinion majoritairement pour et il a été élu car les gens ont reconnu la stature du monsieur. Aujourd'hui c'est bien différent. On a un type qui occupe le fauteuil de président et qui est tellement frileux, qu'il a peur de soumettre au peuple une loi aussi importante que la refonte de la famille
Mais c'est bien de rectifier figatelu.

il est impossible de dire que les gens ont voté pour ce qu'il proposait mais plutôt pour chasser l'autre.
Pourquoi le peuple a chasser l'autre?
Soit il avait un génie a la tète de l’état,dans ce cas le peuple est vraiment con.

Soit l'autre est un incapable et le peuple a eu raison de le chasser au bout 5 ans.Tu peux me dire laquelle a ra préférence figatelu.



Momo, tu pourrais me citer une réforme emblématique du candidat Hollande ayant suscité l'enthousiasme des foules ?
figatelu,mon président normal est la depuis 6 mois.Par contre le tiens a fait 5 ans et tu peux par contre nous citer une reforme de ton ex ayant suscité l'enthousiasme.

Je te rappelle que tu a écris que ton ex a été chassé.
 

Joshua58

Expert
#110

Bonjour Mezigo,

Désolé, mais je doute que la sexualité des parents, dans la combinaison homos, comme marginal, démontrant son comportement dans la vie de tout les jours, ne joue quasiment aucun rôle sur le développement de l'enfant.

Comme l'on peut devenir homos ou lesbienne avec une éducation hétéros, l'on reste dans une normalité de l'éducation laissant la porte ouverte au propre avenir de l'enfant.

Tandis qu'une éducation liée d'une situation pas naturelle, tel que homos, peut laisser un bénéfice du doute sur l'avenir de l'enfant et l'on ne peut jouer avec la vie d'un enfant par l'acceptation du mariage homos à la légalité parentale commune.
Sexualité>Comportement>Calins>Education> identifiera le comportement de l'enfant de quelle manière?

Le risque subsiste.
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#111


Et on retombe sur ces affirmations péremptoires. Si l'homosexualité n'est pas naturelle, on ne peut donc pas l'observer dans la nature, dans le règne animal ?

Ça me rappelle une émission TV d'il y a quelques années dans laquelle une peronnelle de 18 ans, catho à bloc, avec les œillères et le cadenas dans le c.., euh, dans la cervelle annonçait très sûre d'elle que l'homosexualité était le propre du genre humain et n'existait pas dans le règle animal ! Il y a plusieurs moyens pour avoir l'air cruche, mais là elle cherchait à établir un record...
 

betyste

Grand Maître
#112


C'est un peu plus agréable que ton post précédent, donc merci d'avoir développé.

Quand je parle de fondement historique, je parle de toute notre culture familiale qui existe depuis des siècles en France en tout cas, qui consiste à ce que un homme et une femme de 2 familles différentes se marient, établissent une descendance, et donc créent une filiation. Que ce soit dans l'Antiquité, au Moyen-Age ou au siècle dernier, c'est un schéma qui a intrinsèquement façonné la vie de nos ancêtres. Notre culture est imprégnée de l'image du jeune adulte qui trouve sa compagne, les 2 familles se rencontrent, ils se marient, "ils eurent beaucoup d'enfants" etc. Ce schéma de vie là est en nous, il est dans notre histoire, dans notre culture.

Là ou je trouve ta réponse à côté de la plaque c'est que je te parle de fondement historique culturel de la famille et tu me réponds que c'est de l'auto-persuasion en avançant un argument qui parle de mœurs sentimentaux et sexuels. Je pense que des choses m'ont été transmises dans mon éducation que tu n'as pas eu (attention je ne fais pas un jugement de valeur, on t'a peut-être transmis des choses que je n'ai pas eu, c'est pas ça la question). Le mariage intègre des valeurs qui vont bien au-delà de la sexualité, qui vont bien au-delà de l'amour.

Il ne me semble pas que dans les contes, dans les récits communs, les histoires se finissent en "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants, même si papa et maman connurent 2 ou 3 histoires libertines avec l'épicière et le cordonnier". Les histoires sont très symboliques de ce dont je parle. Une histoire elle est là pourquoi? Elle donne des expériences fictives de vie aux gens. Pourquoi? Pour apprendre. Toujours. Ce schéma de vie dont je parle n'est ni de l'auto-persuasion ni un lieu commun. Il est ancré dans notre histoire et il est transmis de génération en génération depuis des siècles. Et ces valeurs là elles m'ont été transmises.
J'ai d'ailleurs un peu de tristesse à t'entendre dire que tout ce dont je parle n'est qu'un lieu commun ou de l'auto-persuasion. Et depuis 40 ans tout ceci est balayé d'un revers de la main, comme une urgence sous prétexte de modernisme et d'évolution de la société. Bien sûr qu'une société doit évoluer, mais quand elle évolue, il faut quand même se rendre compte de ce qu'elle perd et de ce qu'elle gagne.

J'ai l'impression que pas beaucoup de gens se rendent compte de ce qu'on perd encore avec l'autorisation du mariage et de l'adoption pour les couples gays.
 

betyste

Grand Maître
#113


Je veux pas me faire l'avocat du diable, mais l'homosexualité comme elle existe chez l'homme n'existe pas dans le règne animal. Il n'y a pas d'histoire d'amour homosexuelle dans le règne animal. Chez les primates et même la majorité des mammifères, l'homosexualité est un acte de domination, ou éventuellement de frustration sexuelle. Cela ne va pas au-delà. Enfin je suis en train de chercher des exemples et je ne vois que ça. Il n'y a pas non plus de couples d'oiseaux mâles-mâles ou femelles-femelles qui s'occupent des oeufs hein. A moins que chez certains primates on ait observé des histoires, ou des couples homosexuels, mais j'ai pas souvenir d'avoir déjà entendu un truc pareil. Donc je comprends que tu la trouves cruche, parce que quand elle déclare ça je pense qu'elle n'a pas bien réfléchi, mais quand on y réfléchit elle a pas tellement tort la petite coincée !

Donc quand on dit que l'homosexualité n'est pas naturelle puisqu'elle n'existe pas autre part que chez l'Homme, on peut s'offusquer comme une petite effarouchée bien-pensante, mais pourtant c'est assez vrai.
 
#114
Les animaux ont des relations sexuelles à des fins de reproduction.
Il a cela été dit observé chez certaines espèces de singes que ces relations sexuelles revêtent une fonction sociale, et pouvait même être accomplies à des fins de plaisir.

En Occident, la libéralisation des moeurs a probablement conduit nos sociétés à reléguer la fonction reproductive de la sexualité au 2nd rang - à tel point que Joly préconise, et je caricature à peine, l'immigration massive de ventres féconds d'Africaines.

On ne peut donc pas comparer la sexualité chez l'être humain, et celle du règne animal.
Il n'en reste pas moins que, pour se reproduire, êtres humains et animaux ne peuvent le faire entre individus/animaux du même sexe (hormis quelques spécimens hermaphrodites du règne animal).


A l'inverse, certaines civilisations mais aussi idéologies religieuses considèrent toujours la fonction reproductive de l'acte sexuel comme essentielle, et ce sont des sociétés pour lesquelles la fécondité y est élevée (catholiques d'Irlande, juifs ultra-orthodoxe, musulmans d'un peu partout), et où l'homosexualité est sinon durement réprimée, du moins subit la réprobation de la société entière.
 

Joshua58

Expert
#115

Allons Mezigo !
Recherchez la petite bête dans mon texte...Plié de rire.
Imaginons un couple d'homos expliquer à leur enfant d'adoption leur situation:
Tu sais mon fils, l'homosexualité est naturelle, on peut l'observer dans la nature, dans le règne animal.
En regardant l'émission TV de la cruche au cadenus pendant que l'enfant se fait le poulet avant qu'il passe au four !
Restons dans l'anthropocentrisme du topic, sans penser à des affirmations péremptoires.

 

betyste

Grand Maître
#116


Tu as des sources? Cela m'intéresse. Des relations homosexuelles chez certains singes dénués de caractère social du genre domination/soumission peuvent me surprendre. Moi j'avais vu une fois que chez les dauphins il existait des scènes courtes et violentes de viols collectifs et on arrivait pas bien à comprendre le sens de tout ça, si c'était du jeu, du plaisir, de la bagarre... Mais ma foi c'est tout.
 

oliviolebelgo

Grand Maître
#117
Chez les loups, certains mâles dominants sodomisent leurs adversaires soumis, comportement qui se retrouve chez certains chiens.
Je cherche des sources, mais je l'ai observé de mes propres yeux.
 

Joshua58

Expert
#118
Chez les homos comme les hétéros aussi.
Mais je l'ai pas reluqué de mes propres yeux.
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#119
Il suffit de ramener un troupeau de vaches du champ vers la traite pour voir ces dames se monter dans un simulacre de coït. L'homosexualité n'est pas forcément pénétration.
Après, la sexualité humaine est plus complexe car intellectualisée, c'est vrai. Et c'est d'ailleurs pour ça que l'argument "mariage = reproduction" est bidon. Merci pour votre démonstration ! :D
 

anonymumm

Grand Maître
#120
Messieurs, messieurs !

Sans vouloir vous commander mais la vous devenez vexant !
Faut il rappelé que les homos sont bien plus proche de nous que le sont les singes ?
Alors pourquoi ses explication fallacieuses et limite homophobes ?
Pourquoi voudriez des exemples dans le monde animal pour justifier l'orientation sexuel des homos ?
L'amour entre deux hommes serait, sous entendu d'origine inférieur, dans le règne des vertébrés ?
pas naturel , pas humain ??????

je ne crois pas ! Leur préférence prouve bien que nous sommes bien plus complexe qu'un primate ou un dauphin !
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
  • Misterybean
  • frag132
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
866 237
Messages
8 066 216
Membres
1 576 758
Dernier membre
Marylia
Partager cette page
Haut