AQMI en passe d'avoir un etat.

  • Auteur de la discussion momo19_89
  • Date de début

momo19_89

Grand Maître
#61
Je rappelle qu'il y a encore quelques temps, et il suffit de relire les déclarations des différents ministres etc que j'ai pris soin de répertorier dans ce fil, tout l'appareil de l'Etat assurait que, non non, les forces françaises ne participeraient nullement aux opérations militaires visant à dégager l'AQMI du Mali, que, non non, aucune force française n'avait été déployée spécifiquement sur zone, ni aucun matériel, ni aucun avion français ni même forces spéciales...
Donc rom il ne s'est rien passé ces derniers jours,qui justifie l'engagement français?
 

CRicky

Helper
#62
Repousser les islamistes, signifierait-il une redéfinition des frontières du Mali comme pour le Soudan?
 
#63
Momo, je ne sais pas si tu feins de ne pas comprendre ce que je pointe du doigt, à savoir les mensonges répétés du chef des armées (Hollande) et de son gouvernement au sujet du Mali, depuis des mois.

Petit retour en arrière, comme tu as sûrement eu la flemme de relire les engagements pris par ton gouvernement sur ce dossier, j'ai la bonté de remettre ici les passages principaux.

Tout d'abord, voici ce que déclaraient les Américaines à propos d'une décision française quant à une intervention militaire au Mali, en août dernier :

« Nous soutenons la France et si elle décide qu'il est nécessaire d'intervenir militairement, elle peut compter sur le soutien des Etats-Unis ».

Et depuis hier, les Etats-Unis ont indiqué vouloir apporté leurs drones, leurs avions-ravitailleurs, leur logistique aux forces françaises, suite à l'initiative française d'intervenir militairement.


Mais depuis, les autorités françaises (Hollande etc) n'ont eu de cesse de nier tout interventionnisme, toute implication militaire opérationnelle et toute initiative.
Et ce, j'en suis persuadé, pour faire croire que la Françafrique, c'était du passé - il l'a répété dans son discours à Dakar.

26 septembre :

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a déclaré, mercredi soir sur Europe 1, que la France soutiendrait une intervention dans le nord du Mali, où sévissent des groupes terroristes comme Aqmi. "Les Africains ont adressé une demande à l'ONU pour qu'elle se saisisse de ce problème" de terrorisme, a-t-il expliqué.
"Cela permettrait d'avoir dès la semaine prochaine une décision des Nations unies" pour une intervention. "Mais nous ne voulons pas être en première ligne", a précisé Laurent Fabius, ajoutant que la France n'aurait "pas de troupes au sol".
11 octobre :

"Si on nous demande notre appui logistique, c'est-à-dire matériel, un certain nombre d'informations, nous fournirons. Il n'y aura pas d'hommes au sol, pas de troupes française d'une manière ou d'une autre engagées", a affirmé le chef de l'Etat, dans une interview diffusée sur France 24, RFI et TV5.

Interrogé sur l'hypothèse d'un soutien aérien, "il ne nous est pas demandé", a-t-il répondu. "Nous ne pouvons, nous, intervenir à la place des Africains. On peut donner un appui matériel, on peut former, mais (...) la France n'interviendra pas", a-t-il poursuivi.

21 octobre :

Interrogé au sujet de la mise en place d'une aide européenne au Mali pour mener des opérations militaires contre Aqmi, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius a déclaré dimanche matin, sur Europe 1, que "les Nations Unies et l'Europe ont donné l'autorisation des troupes maliennes et cela peut commencer maintenant".

"Nous n'aurons pas de troupe au sol, c'est clair, c'est net", a assuré Laurent Fabius, "mais si on s'en prend directement aux terroristes installés, il y aura un accompagnement : ça peut être l'Intelligence, c'est-à-dire, l'écoute, mais pas de forces spéciales, pas de troupe au sol. C'est aux Africains d'engager cela", a estimé le chef de la diplomatie française.
23 octobre, Fabius nie l'envoi de matériel militaire sur place.

Je passe sur les contradictions de Le Drian, qui dans la presse espagnole le 20 octobre assurait que l'intervention militaire surviendrait dans les semaines suivantes, induquait à RFI 4 jours plus tard que l'heure n'était pas à l'intervention...


Je maintiens donc que des soldats français, du matériel, des avions ont été prépositionnés en vue d'une intervention militaire française au Mali et que si les autorités maliennes se sont très vite tournées vers Hollande pour appeler au secours, c'est que celui-ci avait déjà donné des gages quant à aider militairement les forces maliennes en cas de coup dur.
On est donc passé de forces françaises absentes, d'avions inexistants, à des barbus chassés par les forces françaises et bombardés par des avions français...


Par ailleurs, selon la Russie, ces opérations militaires françaises de ces derniers jours ne cadrent pas avec une résolution de l'ONU et n'ont pas été validées par l'Union Africaine.
La résolution 2071 n'autorise en effet la présence de forces internationales sur le sol malien que dans un objectif de préparation opérationnelle des troupes maliennes et plus largement de celles de la CEDEAO, et ne permet pas donc l'intervention directe des forces internationales - occidentales notamment.
Les opérations militaires françaises ont donc été menées dans l'urgence, sans consultation a priori des instances internationales.

Ces opérations sont on ne peut plus légitimes, mais menées hors de tout cadre légal, si l'on considère que toute intervention militaire sur un sol étranger doit passer par l'aval du Conseil de Sécurité de l'ONU (critique qui a été faite au sujet de l'intervention de l'OTAN en Libye).

En ce qui me concerne, je considère l'ONU comme étant une organisation fantoche donc l'urgence doit dicter les actes et ne pas attendre une hypothétique et en tout cas tardive résolution onusienne; mais certains ici se sont réfugiés derrière elle lorsque le président normal annonçait il y a de nombreux mois des interventions militaires françaises en Syrie et au Mali.


@ Cricky, les autorités françaises ont à coeur de permettre au Mali de recouvrer son intégrité territoriale - ah ! la Françafrique -, ce qui a laissé dire au président normal que cette intervention militaire française prendra « le temps nécessaire ».
L'éventualité d'une partition du Mali, actée au Soudan, en Ethiopie (Erythrée), ou encore aux Philippines (province islamiste devenue autonome dernièrement) etc n'est donc pas envisagée.
 

momo19_89

Grand Maître
#64
Momo, je ne sais pas si tu feins de ne pas comprendre ce que je pointe du doigt,
Moi ce qui m’intéresse ce n'est pas ce que tu pointe du doigt puisque tu ne veut pas voir ce qui se passe au Mali et tous ce qui t’intéresse c'est de critiquer bêtement,mais la réalité de la situation sur le terrain?

rom,Hollande aurait du laisser les islamiste arriver a Bamako?
Que toi tu t'en fout j'arrive a l'admettre, mais nous dire que Hollande a menti est de la pure désinformation.
 
#65
Tu es malheureusement dans le déni total.

Encore une fois, ma critique va vers Hollande et [strike]BHL[/strike] Fabius notamment qui n'ont eu de cesse de prétendre que les forces françaises n'interviendraient pas offensivement contre les jihadistes, qu'aucun soldat ni avion n'étaient déployés sur zone.

Ce sont donc ces mensonges que je pointe, et que tu refuses d'admettre.
A quel moment ai-je seulement critiqué le fait d'avoir autorisé nos soldats et nos aéronefs - censés être absents de ce théâtre d'opérations... - d'intervenir directement contre les barbus ?


Une chose troublante.
Au lendemain des attentats du WTC, Bush juinior déclarait ouverte la « global war on terrorism ».

Le Drian (MinDef) a, lui, martelé : « La France est en guerre contre le terrorisme, où qu'il se trouve, pour préserver sa sécurité, et celui du Mali, pays ami ».
Troublante similitude, alors qu'il est évident que les ambitions françaises ne sont pas aussi élevées, et en tout cas très limitées par nos capacités opérationnelles.

Enfin, pourquoi nos z'élites utilisent-elles l'expression générique « guerre contre le terrorisme » (c'est vague !!), et ne ciblent pas plus précisément les fanatiques d'allah qui, au Nord-Mali, imposent la charia à coups de sabre et de kalash ?
Pour ne pas heurter les pauvres musulmans vivant en France qui pourraient se sentir encore plus stigmatisés depuis l'affaire du [strike]jihadiste[/strike] terroriste Merah ?


Question subsidiaire : vu que le gouvernement normal n'hésite pas à engager de puissants moyens pour dégager les jihadistes du Mali, à quand une intervention similaire - toute proportion gardée - dans les banlieues françaises où se terrent un paquet de jihadistes ?
A quoi sert-il d'engager des Rafale détruire les colonnes des jihadistes montés sur [strike]chameaux[/strike] pick-up à plusieurs milliers de km d'ici, si on laisse prospérer ici des Mohamed Merah ou des Jérémie Louis-Sydney convertis ?
 

momo19_89

Grand Maître
#66
Encore une fois, ma critique va vers Hollande et BHL Fabius notamment qui n'ont eu de cesse de prétendre que les forces françaises n'interviendraient pas offensivement contre les jihadistes, qu'aucun soldat ni avion n'étaient déployés sur zone.
rom encore une fois ta malhonnêteté refait surface.Quand Hollande faisait ces déclarations les barbus(comme tu les appellent) étaient aux portes de Bamako?
Le mensonge aurait été qu'il intervienne sans que la situation sur le terrain change.Mais encore une fois tu ne peux pas analyser une situation si tu es toujours dans l'aveuglement rom.Que tu déteste Hollande c'est ton droit,puisque d'autres font la même chose avec ta bourgeoise,mais que tu soit a ce point ignorant pour confondre une réponse a une situation d'urgence et un mensonge en dit long sur tes réflexions.

Ce sont donc ces mensonges que je pointe, et que tu refuses d'admettre.
A quel moment ai-je seulement critiqué le fait d'avoir autorisé nos soldats et nos aéronefs - censés être absents de ce théâtre d'opérations... - d'intervenir directement contre les barbus ?
Pourquoi ils sont intervenus rom?Hollande a eu raison d'intervenir ou non?

Comment tu dis "le deni total"?
 
#67
Momo, d'où viennent-ils tous ces soldats français, d'où viennent ces avions, hélicos français qui, alors qu'ils étaient censés être absents de ce théâtre d'opération et surtout ne pas mener d'opérations militaires, ont pu intervenir à temps tandis que les jihadistes lançaient leur marche vers le sud ?...

Par ailleurs, que nos soldats français soient intervenus, ce n'est encore une fois pas cela que je remets en question, mais le fait que ton président a maintes fois répété que la Françafrique, c'était fini.
Sauf qu'on y est en plein dedans, et tu as du mal à le reconnaître.

Au sud du Mali, quel pays trouve-t-on ?
 

momo19_89

Grand Maître
#68
Par ailleurs, que nos soldats français soient intervenus, ce n'est encore une fois pas cela que je remets en question, mais le fait que ton président a maintes fois répété que la Françafrique, c'était fini.
Maintenant c'est a France Afrique? Tu a raison.
 
#69
Les forces françaises sont intervenues en RCA parce que les islamistes menaçaient la capitale.
Les forces françaises sont intervenues au Mali parce que les islamistes menaçaient la capitale.

Or, pour le Mali par exemple, ton président normal a déclaré que les forces françaises - censées ne pas être présentes - sont là pour défendre la liberté des Maliens.
Est-ce à dire que la liberté des Maliens du nord, persécutés par les islamistes, ne valait pas un clou par rapport aux Maliens du sud ?...

Qu'est-ce qui justifie réellement l'intervention des soldats français - ah § qu'il est loin le temps du « Il n'y aura pas de troupe au sol au Mali » au Mali ?
 
#70
Pour celles et ceux qui soutiennent nos soldats, un hommage sera d'abord rendu sur le Pont Alexandre III (Paris) entre 14h30 et 14h45 avec le passage du cortège funèbre de la dépouille du LT Daniel Boiteux



Puis à 16h30 dans la cour des Invalides, hommage national, ouvert au public, en présence du MinDef; Hollande* étant aux Emirats à qui il va demander de l'aide (financière je suppose ?).


Les forces françaises engagées au Mali vont être encore plus renforcées, avec le déploiement de quelque 2.500 soldats et aviateurs.
Les Etats européens, s'ils soutiennent l'action militaire française, ne veulent pas engager des troupes et tout juste certains concèdent-ils l'envoi de quelques avions de transport, d'une chaîne médicale.
Ce qui fait dire au ministère allemand de la Défense « soutien international pour le Mali », avec, en photo, des éléments français d'un régiment TDM...

Avant-hier soir devait rentrer du Tchad une compagnie déployée dans le cadre des habituels accords de défense (noués dans un contexte de Françafrique par les précédents gouvernements et maintenus sous Hollande), le vol a été reporté affichait notre tableau des vols...
Courage à nos soldats en tout cas.


Côté africain, quelques pays ont annoncé le déploiement de troupes : Niger (600), Nigéria (600), Bénin (300), Togo (500), Burkina Faso (500) et Sénégal (500).
Malheureusement, ces troupes ne figurent pas comme étant les plus aguerries de la région.
A noter que l'Algérie a autorisé le survol sans restriction de son territoire par l'aviation française (en échange de quelle contrepartie ?). La presse algérienne en revanche est peu amène sur cette intervention militaire française et critique la continuité de la Françafrique.


* Alors que les fanatiques d'allah du Sahel ont renouvelé leurs menaces de frapper notre pays (en Afrique ou chez nous), le président normal a soigneusement opté pour les désigner sous le terme générique de « terroristes » et a donc écarté l'emploi des termes « islamistes », « jihadistes ».

Ce qui réjouit le CFCM, considérant que ce terme « terroristes » n'est pas stigmatisant pour l'islam, à ses yeux religion de paix... Troublante préoccupation en tout cas, comme pour l'affaire Merah où les « responsables » musulmans avaient surtout à coeur de nier que ce jihadiste ait un rapport avec l'islam...
 
#71
Peu de monde hier sur le pont Alexandre III pour rendre un hommage au LT Boiteux tué au Mali par des tirs jihadistes...
J'ai aperçu quelques Maliens, dont l'un avait un bouquet de fleurs probablement destiné à la famille qui attendait aux Invalides.


De son côté, alors qu'il était aux Emirats Arabes Unis, le président normal, était interviewé sur le sort réservé aux [strike]islamistes[/strike] terroristes. Il a alors martelé qu'il fallait les « détruire » (sic !) et les emprisonner « si possible » (il est connu que les jihadistes sont des types à se laisser interpeller, les mains en l'air...).
Cet appel à les détruire a bien été entendu par les Maliens, qui mènent des opérations de représailles, à tel point que les ONG s'inquiètent - comme pour la Libye lorsque la population s'est vengée, euphémisme, sur les noirs dont certains étaient des miliciens de Kadhafi.


Ce qui est en tout cas curieux, c'est qu'il confère aux forces françaises la mission qui devait incomber aux forces maliennes et plus largement à la CEDEAO, càd la reconquête du Mali afin que ce pays recouvre son intégralité territoriale.
En effet, l'intervention militaire menée par nos forces a été justifiée en haut lieu par l'urgence face à l'avancée des [strike]jihadistes[/strike] terroristes.
Sauf que ceux-ci ont été repoussés et que la stabilité du gouvernement malien n'est plus menacée.

Il a été annoncé le déploiement à terme de 2.500 soldats français (à titre de comparaison, sur le théâtre afghan, il y a eu jusqu'à 4.000 soldats français).
Il s'agit évidemment de forces terrestres, qui étaient censées ne pas intervenir, comme je l'ai rappelé.

Pour l'instant, hormis quelques rares pays africains, aucun contingent militaire ne viendra renforcer le corps expéditionnaire français. En prime, la valeur des armées africaines est variable.

Ne serait-il pas judicieux, de la part du chef des armées françaises, de poser un « bouchon » musclé destiné à empêcher toute progression des jihadistes vers le sud, en attendant que les forces africaines soient suffisamment entraînées, équipées et finalement aptes au combat; dans le respect des résolutions 2071 et 2085 ?
En outre, grand est le risque d'enlisement en voulant pourchasser avec 2.500 soldats à travers une zone plus grande que notre pays, ces fanatiques d'allah...

Durant la guerre d'Algérie, les forces françaises sont parvenues à réduire considérablement les capacités offensives du FLN en :
- déployant massivement des troupes au sol (450.000 soldats, pour un effectif d'environ 25.000 fellagha; soit un rapport de 18 soldats français pour un FLN)
- verrouillant les frontières algériennes, avec la Tunisie notamment où se trouvaient des bases logistiques du FLN
- contrôlant les points d'eau


Cela dit, contrairement au théâtre afghan par exemple, les actes barbares perpétrés par les islamistes au nom de la charia contre la population locale confère aux forces françaises un statut de « libérateurs », face aux « oppresseurs » - dont certains sont des Maliens.
Et le fait que les Etats-Unis, par exemple, n'interviennent pas directement, peut laisser espérer que les bavures innombrables commises en Afghanistan ne se reproduisent pas; ce qui pourrait permettre à nos (maigrelettes) forces de conserver la faveur dans les coeurs des Maliens.
En espérant également que les forces maliennes ne se vengent pas sur les populations du Nord-Mali, ce qui pousserait ces populations à défendre les jihadistes...
 
#73
L'Algérie ne voulait pas d'une guerre, mais elle y est entraînée malgré elle avec cette vaste prise d'otages menée par des jihadistes dirigés par un ancien cadre de l'AQMI, évincé de cette organisation mais qui se réclame toujours d'Al Qaïda - ce qui signifie qu'il continue de bénéficier du soutien financier des wahhabites.

La presse algérienne est en tout cas amère puisque ce sont par les voix de Hollande et Fabius que l'Algérie a appris qu'était autorisé par les autorités algériennes le survol de l'Algérie par les avions français...

La Mauritanie va elle aussi être entraînée dans cette guerre malgré les réticences de son président, qui, suite à une entrevue avec le président normal à Dubaï, a finalement apporté son soutien.
Pour ceux qui auraient la mémoire courte, c'est dans un hosto français que le président mauritanien a été soigné après avoir été blessé par balles par un militaire (officiellement, un accident !)...


Quelles sont les contreparties cédées par Hollande & co pour que l'Algérie et la Mauritanie, qui disposent de troupes relativement aguerries face aux jihadistes, s'impliquent soudainement dans cette guerre ?... Des centaines de milliers de visas ? Si c'est pour importer des jihadistes en France, on en a déjà suffisamment dans les banlieues.


Edit : A noter le coup de gueule salutaire - pour une fois ! - de Cohn-Bendit au Parlement européen, contre l'apathie de l'UE qui peine à se mobiliser, militairement, pour intervenir aux côtés de nos soldats.

"Vous avez dit 'nous', 'Nous sommes concernés', tout le monde dit 'nous', mais il n’y a que des soldats français là-bas (…) On dit aux Français : 'On va vous donner les infirmières et allez vous faire tuer au Mali'".

"Nous ne serons crédibles que si nous ne laissons pas les soldats français seuls au Mali. C’est une division du travail qui, pour beaucoup dans l’opinion française, est inacceptable".
http://tempsreel.nouvelobs.com/video/20130117.OBS5752/mali-le-coup-de-gueule-de-daniel-cohn-bendit.html

Le Mali a une superficie de 1.2 Mn de km²; pour dégager les jihadistes de ce pays, 2.500 soldats appuyés par quelques soldats dépenaillés ne suffiront pas.
Il faudrait au moins 10 fois plus et encore...

L'intervention militaire française a en tout cas une portée politique, puisque d'une part c'est à la demande du régime malien de transition que le président normal a engagé nos troupes - comme en RCA... - mais en prime, Hollande a indiqué que nos soldats resteraient au Mali jusqu'à la stabilité politique.
Càd la mise en place d'un régime forcément pro-français.
 
#74
La prise d'otages dans ce grand centre industriel de l'Algérie s'achève dans un bain de sang puisque les hélico de l'armée algérienne ont procédé à des tirs non discriminants, au sens où non seulement des islamistes ont été tués - personne ne les pleurera - mais aussi et surtout, semble-t-il, des otages...

Selon une agence de presse mauritanienne, il est question de 34 otages et 14 islamistes tués.
Soit la majorité écrasante des otages retenus (ils étaient 41 à 45 selon les sources; mais des dizaines se seraient enfuis ?)...

http://www.elwatan.com/actualite/otages-de-tinguentourine-l-anp-ouvre-le-feu-sur-le-site-gazier-d-in-amenas-plusieurs-otages-et-terroristes-tues-17-01-2013-199915_109.php
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/01/17/97001-20130117FILWWW00517-prise-d-otages-en-algerie-34-otages-et-15-assaillants-ont-ete-tues.php
http://www.20minutes.fr/monde/algerie/1081689-live-direct-prise-otage-algerie-presence-francais-confirmee-selon-vallaud-belkacem
 

CRicky

Helper
#75
Les autorités algériennes ont appliqués leur méthode habituelle. Donc, rien d'étonnant dans cette issue.
 
#76
Je me demande si les autorités algériennes n'ont pas fait exprès de procéder de cette façon pour provoquer un maximum de morts surtout côté otages, afin de faire payer Hollande pour l'avoir mis devant le fait accompli càd cette guerre au Mali alors que l'Algérie ne voulait surtout pas de cette guerre...

D'une part, parce que l'Algérie est toujours sous la menace de jihadistes - régulièrement des attentats sont perpétrés, des attaques contre des forces de sécurité algériennes sont menées et des enlèvements d'Algériens notamment en Kabylie surviennent.
D'autre part, parce qu'elle n'a pas l'initiative de cette guerre, menée par une ancienne puissance coloniale - notre pays - alors que le régime algérien refuse depuis des mois toute ingérence internationale, plus précisément occidentale, dans cette région.
Cela dit, on ne négocie pas avec des jihadistes.


Toujours est-il qu'une trentaine d'otages a été tuée au cours de l'assaut lancé par les forces algériennes - difficile de savoir s'ils ont été exécutés par les jihadistes, ou sont des victimes collatérales des combats entre soldats algériens et jihadistes - tandis qu'une dizaine de ces fanatiques, dont un de nationalité française, a été abattue.

ll semble que les jihadistes comptaient préserver les musulmans, en ne ciblant que les « infidèles » notamment les chrétiens.

Les ravisseurs ont indiqué au personnel algérien qu'ils ne s'en prendraient pas aux musulmans mais qu'ils tueraient les otages « chrétiens et infidèles », raconte à l’agence Reuters un Algérien ayant réussi à s'échapper.
http://www.dna-algerie.com/international/en-direct-confusion-autour-des-otages-des-expatries-echappent-au-groupe-terroriste

Ce qui est certain, c'est que les jihadistes continueront de sévir au Sahel même s'ils sont chassés du Mali.
Notre pays va donc devoir rester le gendarme de l'Afrique en tout cas francophone, comme il l'est depuis des décennies.


Edit : quelques photos de nos soldats engagés dans cette opération Serval, mises en ligne par le blog Theatrum Belli.
Un lien permet de laisser un message de soutien à nos gars - et filles.
http://www.flickr.com/photos/theatrum-belli/sets/72157632507552964/
 

momo19_89

Grand Maître
#77
Je me demande si les autorités algériennes n'ont pas fait exprès de procéder de cette façon pour provoquer un maximum de morts surtout côté otages, afin de faire payer Hollande
Tu te rend compte des âneries que tu sort?
L’Algérie risque de se retrouver comme il y a 15 ans isolée sur le plan internationale(sur le plan économique) rien que pour emmerder Hollande.

Au contraire Hollande doit être entrain de se frotter les mains,puisque l'Algerie ne peux plus rester en dehors du conflit,les américains par l’intermédiaire de leur secrétaire a la défense(Panneta) déclare que la guerre au Mali ne concerne pas que la France.

Les perdant dans l'affaire ce sont les familles qui ont perdues les leurs,et l’Algérie qui vient de faire un bond en arrière de 20 ans.

J’espère que les occidentaux auront des réponses quand a la facilité avec laquelle ces terroristes ont pus se rendre maître d'un site aussi stratégique?

Pendant la décennies noire aucun site n'a pu être approché par le GIA qui avait plus de soutien de la population a l’époque que ces derniers.
 
#78
Le fait est que Fabius a annoncé dans les médias que l'Algérie avait autorisé le survol de son territoire par l'aviation militaire française, dans le cadre des opérations militaires françaises au Mali.
La presse algérienne s'était alors déchaînée, parce que les Algériens ne l'ont appris que par Fabius et non par les autorités algériennes.

http://www.dna-algerie.com/politique/guerre-au-mali-quand-fabius-informe-les-algeriens-a-la-place-de-leur-gouvernement-2
http://www.rue89.com/2013/01/15/guerre-au-mali-quand-fabius-informe-les-algeriens-la-place-de-leur-gouvernement-238616

Sauf qu'en réalité, c'est par le ciel marocain que nos Rafale ont transité...
Pourquoi le gouvernement français a-t-il ainsi impliqué son homologue algérien qui ne voulait pas de cette guerre ?


Sinon, en vrac.

Le bilan de l'assaut mené par les forces algériennes sur le site pétrolier tenu par les [strike]jihadistes[/strike] terroristes est lourd, mais face à ces fanatiques, pas de négociation possible et souhaitable.

Depuis quelques jours, ces photos prises par un journaliste africain de l'AFP font polémique en haut lieu :




Qu'on laisse nos soldats détruire ces [strike]islamistes[/strike] terroristes bon sang !
Islamista delenda est.


Ensuite, les forces maliennes sont accusées par les ONG de se venger sur les Arabes et les Touaregs (ceux-ci ont retourné leur veste puisque se disent près à combattre contre les islamistes aux côtés desquels ils ont pourtant combattu, avant de se faire dégager comme des malpropres par les jihadistes arabes).
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/01/15/les-allegations-sur-des-exactions-de-l-armee-malienne-se-multiplient_1817444_3212.html
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/guerre-au-mali-le-spectre-de-la-vengeance-contre-touaregs-et-arabes_1211711.html
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/mali-on-peut-craindre-une-volonte-de-revanche-de-l-armee_1210704.html


Pour finir, nos forces vont rester jusqu'à a ce qu'il n'y ait plus de « terroristes » au Mali.
Un nouvel Afghanistan se profile... En outre, si ces « terroristes » sont chassés du Mali (avec 4.000 soldats français, 2.000 soldats tchadiens, et des supplétifs venus de régions tropicales dont non habitués à combattre en milieu désertique), quelle sera la position des Hollande et [strike]BHL[/strike] Fabius si ces « terroristes » s'implantent ailleurs ?
 

momo19_89

Grand Maître
#79
En outre, si ces « terroristes » sont chassés du Mali (avec 4.000 soldats français, 2.000 soldats tchadiens, et des supplétifs venus de régions tropicales dont non habitués à combattre en milieu désertique), quelle sera la position des Hollande et BHL Fabius si ces « terroristes » s'implantent ailleurs ?
Le problème ne concernera pas Hollande en premier mais les pays de la région(Mauritanie,Niger etc....)les maillons faibles militairement.

Voila pourquoi il ne suffit pas de libérer le Mali mais construire une vrai coalition africaine capable de répondre a ces terroristes.

Quand on voit la facilité avec laquelle ils ont vaincus les militaires maliens il y a de quoi être inquiet pour l'avenir si les armées de la régions ne deviennent pas des professionnels et ça ne peut se faire qu'avec l'aide des occidentaux.
 
#80
Les Etats fantoches d'Afrique craignent de maintenir des armées suffisamment crédibles, par peur d'être renversés.
En outre, les armées africaines ne sont pas spécialement entraînées à combattre en dehors des milieux naturels de leur propre pays. Enfin, ces pays sont profondément divisés par des considérations ethnico-religieuses; difficile de croire qu'une véritable force africaine crédible puisse voir le jour, alors qu'en UE, les dirigeants sont incapables de mettre sur pied une véritable armée commune.

Les Etats-Unis ont tenté de former l'armée malienne, sauf que celle-ci s'est complètement effondrée face aux jihadistes.
La Françafrique devra donc perdurer, contrairement aux discours des uns et des autres.

Le Point révèle du reste que les forces spéciales françaises vont assurer la protection des mines d'uranium du Niger, exploitées par Areva; à la demande d'Areva et d'une société privée de protection...
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
  • Batyasss
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
868 191
Messages
8 092 884
Membres
1 578 743
Dernier membre
tanguylebreton
Partager cette page
Haut