2e tour des élections présidentielles 2017

viciouus

Grand Maître
#41
Et les électeurs de MLP savent identifier leurs ennemis : ce sont des vendus aux banquiers juifs !
C'est bien les débuts d'un confusionnisme qui va s'accroître avec pas mal de violence dans les jours à venir. Pointer le passé de Banquier de Macron = antisémitisme ; Pointer les sponsors libéraux ronflants de Macron = Complotisme délirant antisémite. On pourra ensuite s'amuser à compter le nombre de fois que les mots "Haine" ou "Repli sur soi" vont être répétés sur ces 2 semaines. On va trépaner comme on l'a fait avec les unes à répétitions de la presse pour Macron.

Ce qui est dégoûtant c'est ce triomphalisme déguisé en défaite des grands partis soi-disant perdants. La vitesse à laquelle ces gens de droite et de gauche ont viré vers le front républicain est moins une conviction morale qu'un désir de se recaser au moment où les cartes seront rebattues.

Ceux qui aideront à couronner cette mascarade seront ces pseudo-révolutionnaires anti-libéraux qui iront voter pour un ex-Banquier pour faire barrage au front. Ces ""insoumis"" feraient mieux de voter blanc au lieu d'être les plus soumis que l'incohérence aura connu.

Pour ma part, le goût de la transgression et du subversif me démange devant ce spectacle obscène. Mais il n'y a malheureusement pas assez de Philipot au FN.

Pour moi, c'est faire preuve de pragmatisme pour insérer le fonctionnement de l'État dans un monde libéral globalisé, tout en veillant à ce que la richesse produite ne soit pas accaparée par un petit nombre, et puisse profiter à ceux qui en ont un réel besoin.
[video="https://www.youtube.com/watch?v=oBCH2kBDiYM"]https://www.youtube.com/watch?v=osHu1kfqWwg[/video]

Un peu de libéralisme soft and sweet, avec l'illusion d'un modèle libéral à la nordique. Soit un système fondé sur 4 millions de personnes en moyenne assis sur une mine de capital et de ressources pétrolière, tout à fait comparable à un pays de 68 millions de personnes et désindustrialisé hein.

Ensuite après la phase de séduction, la brutalité et l'alignement de notre modèle sur celui des Allemands et des Anglais.

Si on avait au moins face à ça le talent des Anglais avec des Smiths ou des Joy divisions pour tenir le coup, ok. Mais avec Cyril Hanouna et Kad Merad....
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#42
Sacré Viciouus ! Tes œillères t'ont juste fait zapper le contenu de la citation que j'ai postée juste après ma phrase qui te fait réagir. Rom32 ne reproche pas à l'ancien employeur de Macron d'être banquier, mais d'être Rotschild et d'être plus ou moins un des fondateurs d'Israël.

Ta clairvoyance te permet de ne déceler dans le FN aucune animosité contre ce qui est différent : au FN, on aime bien ceux qui ont une religion différente de la norme, ceux qui ont un aspect physique ou ethnique différent de la norme. Mais vote pour eux ! Tu deviendras chasseur, puis un beau jour gibier.

On est toujours le con d'un autre, parait-il. On est aussi souvent l'étranger d'un autre. (je m'inclue bien évidemment dans ces deux affirmations)

Un projet politique qui se base sur le rejet de l'altérité - et là se trouve le fondement du FN - est un projet dangereux. L'être humain occupe aujourd'hui quasiment tout le volume de sa planète. Il est obligé de s'insérer dans un écosystème qui est global. Pour revenir à un système fragmenté, isolationniste, il va falloir recréer de la place. Comme le FN ne nous emmènera pas sur Mars, la place il la feront par le vide : en supprimant ceux qui sont là "en trop" et qui grignotent l'espace vital des "élus".
Aujourd'hui, ce sont juste les "jihadistes" qui doivent être effacés, selon les discours de Rom32. Il n'y a qu'à compter sur les crédules pour imaginer que ce n'est pas une première marche.



Le FN propose aujourd'hui un fascisme light, présentable, habillé pour utiliser la démocratie comme une porte d'entrée. Mais à chacun de ses niveaux, du plus bas des sympathisants au plus haut des dirigeants, on le retrouve tapi, prêt à s'exprimer au gré des évènements et de l'actualité.

L'expression "front républicain" est une maladresse, une connerie dont nos hommes politique ont le secret et le talent qui consiste à utiliser des mots sans se soucier de leur sens.
Le 2e tour est l'occasion d'un choix : le FN avec tout ce qu'il représente, Macron avec aussi ses zones d'ombre (trop capitaliste ou trop socialiste, selon les points de vue), ou dire "oui" à tout en laissant d'autres décider. Qui ne dit rien consent. Abstentionnistes et suffrages blancs sont d'accord. Ils votent "pour" les yeux fermés dans un délire de rébellion puéril.
 

viciouus

Grand Maître
#43
Ta clairvoyance te permet de ne déceler dans le FN aucune animosité contre ce qui est différent : au FN, on aime bien ceux qui ont une religion différente de la norme, ceux qui ont un aspect physique ou ethnique différent de la norme. Mais vote pour eux ! Tu deviendras chasseur, puis un beau jour gibier.
J'ai été amené malgré moi à connaître les gens du FN, je sais ce qu'ils sont mais également qui sont à l'origine des Frontistes.

L'électeur progressiste est souvent prompt à faire de la sociologie de pointe quand il s'agit d'expliquer les tenants et les aboutissants des "pépites" de Rom32, mais ne se gêne pas à condamner de facto le rural Frontiste comme un raciste intrinsèque et irrécupérable.

Il me paraît évident que bien souvent, l'ouvrier frontiste est autant une victime sociale que le jeune de banlieue, mais bizarrement, l'intensité des plaidoyers est bien moindre du côté de la tolérance progressiste.

Or l'électeur progressiste en passant des décennies à mépriser lourdement les électeurs FN et en instaurant le règne du puritanisme bien-pensant de gauche cherche à refabriquer le chasseur.

Je fais partie des "gens de couleurs" qui trouvent ça obscène et qui s'inquiètent du matraquage et de l'humiliation qu'on assène aux gens qui ne peuvent que se radicaliser.

C'est à ce titre par ailleurs que je m'inquiète également du matraquage qu'on fait subir aux Musulmans et en cela je m'aligne sur la position Philipot qui est bien plus claire à ce sujet.

Pour comprendre l'état des lieux, je vous conseille d'ailleurs de mettre en parallèle les films "Un Français" de Diastème et le classique "la Haine" de Kassovitz.

Ce que tu oublies enfin, c'est que l'électeur Frontiste plutôt nordiste et ouvrier, reste quelqu'un de mêlé aux mêmes réalités que la nôtre. Il a un entourage de couleurs et reste imprégné de cet humanisme français. Ce même humaniste qui poussa même Charles Maurras, le patron du nationalisme intégral français, à considérer la conception de "Race" comme un non sens, et il ne manque pas de citations à ce sujet.

Donc à un moment donné, chercher à calquer le fascisme historique Muissolinien et Hitlerien sur la France est un non-sens et une vulgarisation de la réalité. C'est ni plus ni moins que du Folklore et j'ai foi aux racines profondément humaniste de ce pays pour ne pas trembler devant les chimères que l'on nous agite.

Ensuite, je le répète, si je devais voter FN ce serait sur ligne Philipot majoritaire et je ne suis pas sûr que c'est le cas, vu le nombre de frontistes ligne PACA décérébrés. Le drame c'est de voir, que c'est ironiquement les derniers tenants des nostalgiques du Gaullisme et du CNR.

Le FN propose aujourd'hui un fascisme light, présentable, habillé pour utiliser la démocratie comme une porte d'entrée.
C'est le fascisme archaïque qui dissimule par excellence le fascisme contemporain. Quel est le modèle le plus fascisant entre les quelques saillies verbales de "l'extrême-droite" et la condition ouvrière en Chine qui sert directement les soutiens de Macron par exemple ?

Tu agites des propos menaçants quasiment folkloriques de quelques bouffons qui tendent le bras pour paraître subversif et tu ne dis rien sur les angles multiples de l'exploitation esclavagiste du capitalisme financier.
Tout juste espères-tu que Macron le "moralise".
La sempiternelle promesse de nos libéraux depuis des décennies.

Pour moi le fascisme moderne, souriant et light c'est bien Macron. Il suffit de voir son CV et ses réseaux pour en avoir une idée.
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#44
Il suffit de voir son CV et ses réseaux pour en avoir une idée
Le CV de Macron ?
Quelqu'un qui a abandonné une juteuse profession pour une carrière politique, plus gratifiante mais moins rémunératrice.
Quelqu'un qui s'est encarté PS et qui a refusé de s'encarter UMP quand on lui a proposé une possible mairie.
Hou ! le fasciste de gauche !

Plus sérieusement, j'ai fréquenté des nanas, la cinquantaine, gentilles mais devenues intolérantes vis-à-vis des étrangers qui leur pourrissent la vie.
Et j'ai grandi dans un milieu minier, avec la "haine des arabes" énoncée comme une évidence, par des cons comme par des gens très biens.

Je ne fustige pas les électeurs FN (encore que... il y en a des gratinés, tout comme il y a des "antifa" et des communistes qui boxent dans la catégorie "le pire"). Par contre je fustige le fonds de commerce du FN, sa façon de faire glisser la violence et le racisme dans le domaine des "solutions envisageables". C'est insidieux au départ, mais on sait où cela mène. Tout comme on sait où le communisme peut mener.

Le réseau de Macron est-il pire que celui qui gravite autour de l'Alliance Bolivarienne, ou des "milliardaires rouges" qui jalonnent notre Histoire ?
Je n'en sais rien. Mais son programme me semble préférable à celui du FN. Et sa façon de voir l'humain aussi.
 

Figatelu

Grand Maître
#45
Je démissionne.
 

Chaugnar Foune

Grand Maître
#46
Haha je suis mort Jean Pisany Ferry qui annonce une baisse des revenus des retraités "aisés" pour un alignement sur nos faibles salaires (augmentation de la CSG bien sur hein .. ). Je viens d'avoir une discussion la dessus avec mes vieux ce weekend c'est fou.

Vidéo envoyée directement sur la boite mail de mes parents, qui iront voter pour lui la bouche en cœur, parce que, je cite mon père: "Si je vote FN pépé se retournera dans sa tombe"

HAHAHA je suis dead. Avec celles qui le trouvent trop beau et ceux qui votent pour lui parce qu'il incarne le changement et la jeunesse, je ne peux que trouver ça magique. #vaseline
 

viciouus

Grand Maître
#47
Entendons nous bien, je parle d'un fascisme contemporain qui n'est pas un comparatif avec le fascisme ancien. Il ne me semble pas aussi violent, même si on pourrait réfléchir sur sa dimension plus globale et étalée dans le temps, mais je pense qu'on sait faire preuve de subtilité ici.

Je le trouve plus fourbe, mieux déguisé. Un peu comme ce journalisme actuel qui sous des semblants, en partie réelle, d'indépendance, flirte souvent avec ce qu'était la Pravda sous l'Urss. ex : le traitement inexistant du Yemen bombardé par l'arabie saoudite...notre "allié".

Le CV de Macron ?
Quelqu'un qui a abandonné une juteuse profession pour une carrière politique, plus gratifiante mais moins rémunératrice.
Quelqu'un qui s'est encarté PS et qui a refusé de s'encarter UMP quand on lui a proposé une possible mairie.
Hou ! le fasciste de gauche !
Alors si le premier point est discutable alors le second, je le trouve drôle. Un type qui finit au Second tour n'a pas l'ambition d'une mairie.

Je rappelle aussi qu'il n'est pas le produit des urnes mais d'un parachutage Hollandais.

Sur ce point, je pense même que Figa a fini par avoir une certaine fascination pour la pâte molle Hollandaise qui a finalement réussi à enfler tout le monde. Un Machiavel ce flamby.

 

mezigo

Modo operandi
Staff
#48
Tout et son contraire...
Lui reprocher de ne pas être le produit des urnes juste après avoir trouvé qu'une mairie proposée sur un plateau manquait d'ambition.
Combien d'arrivistes politiques se sont cramponnés à un ancrage municipal pour en faire un tremplin ? Ils sont innombrables !
Macron a refusé le Touquet peut-être par conviction, peut-être parce qu'il trouvait qu'il n'avait aucun avenir à l'UMP.

Les Français adorent critiquer leurs hommes politiques, critiquer leurs médias qui ne critiquent pas assez les hommes politiques, ou trop !

J'ai entendu vers 13h Christine Boutin affirmer froidement qu'elle allait voter Le Pen pour affaiblir Macron mais qu'il ne fallait surtout pas que Le Pen soit élue ! Mon analyse politique ? Quelle conne ! Elle veut le pire car ça lui ouvre des perspectives (plus facile de s'opposer au FN qu'au Centre) et en même temps elle ne veut pas du pire en prédisant qu'il apporterait le chaos...

C'est pourtant simple de dire qui on préfère réellement entre les deux possibles comme président(e) pour la France pour les 5 ans à venir tout en construisant une opposition qui soit conforme à ses convictions. Dire "je vote blanc ou contre, mais il faut que d'autres assurent un vote rationnel", c'est juste stupide. C'est "je veux jouer avec le feu mais sans être responsable de mes futures brûlures".

Y en a qui gerbent face à la tiédeur d'un Macron, trop à gauche et trop à droite ?
Moi, je vomis face à l'inconséquence.

Si vous pensez que le programme de Le Pen apportera quelque chose à la France, votez pour lui !
Si vous pensez qu'il apportera une destruction utile à vos desseins politiques, réfléchissez à deux fois avant de démolir la maison dans laquelle vous vous trouvez.
Et ne venez pas gueuler ensuite si vous ou vos proches se font broyer dans cette démolition.
 

Figatelu

Grand Maître
#49
Sur ce point, je pense même que Figa a fini par avoir une certaine fascination pour la pâte molle Hollandaise qui a finalement réussi à enfler tout le monde. Un Machiavel ce flamby.
Ce qui me fascine franchement, c'est que le FN soit au second tour dans l'indifférence générale. Et plus encore, que cette indifférence générale se passe également dans l'indifférence générale.

Quel échec complet et total.

Face à ce constat, certains néo convertis et d'une manière surréaliste, nous vendent la sauce formatée et amère d'un candidat sans âme.

On croit rêver.
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#50
Quel échec complet et total !!!

Si on tente une analyse de ce premier tour, que voit-on ?
Une percée spectaculaire des populismes autour de "vieilles gloires".
On voit aussi pour la première fois la concrétisation d'une espérance centriste.

Ce qui est nouveau, c'est que ce centrisme est inédit. Macron a réussi ce que Bayrou et le MoDem ont toujours raté.

Corolaire, on a un paysage politique en créneaux et merlons : gauche populaire en hausse regroupée autour de Mélanchon, gauche traditionnelle effondrée autour de Hamon, centre en hausse avec Macron, droite traditionnelle effondrée sur Fillon, droite populaire nationaliste en hausse.

Les deux camps "traditionnels" PS et LR ont cru pouvoir négliger leurs centres et ont fait le forcing vers l'extérieur. Le PS en rejetant Valls et en battant campagne autour du revenu universel, Les Républicains en rejetant Juppé et en courtisant les conservateurs de la Manif pour Tous.
Macron n'aurait jamais eu cette fenêtre de tir s'il avait été pris en étau entre Valls et Juppé.

A quoi devons-nous cet échec total ?

J'ai entendu ce matin un décérébré rouquin et désagréable, l'ancien ministre Horsdeflamme, dire que c'était la faute aux primaires. Tant qu'il y est, autant dire que c'est la faute à la démocratie :D
C'est vrai que si on désigne Fillon comme Président sans passer par les urnes, il n'y a plus de problème !

Les fautifs, à mon avis, ce sont les "stratèges" politiques qui ont cru qu'il suffisait de remporter les suffrages de ses seuls électeurs pour devenir Président. On a la démonstration que cela ne suffit pas.

Si tous les votants des primaires de la droite avaient voté comme un seul homme pour Fillon, il ne serait pas élu pour autant. Et comme il a cru bon de durcir son positionnement, fier de sa victoire, il est loin d'avoir fait le plein. De plus, il a obtenu cette victoire en assénant des leçons de morale et de droiture ("imaginerait-on le Général...").
Sauf qu'il avait légèrement oublié d'être irréprochable en matière de morale et de droiture.
Un Juppé ou un Toubon auraient fait preuve de plus de réalisme. Et ça, l'électorat (une partie) de droite n'a pas pu lui pardonner.

A gauche, c'est pareil. On a eu un Hamon qui dès le début ne convainquait pas sur sa stature de présidentiable. Il a fait du "Mélanchon light" et s'est pris les pieds dans le tapis.

Heureusement que cette année, le coup de poker de Macron a été là ! Un deuxième tour Le Pen / Mélanchon aurait été le rendez-vous de tous les dangers. Ceux-ci ne sont pas écartés, et il me semble important de bien analyser et comprendre les programmes des deux parties encore en lice.
Ce ne sera pas à l'issue du scrutin qu'il faudra chercher à comprendre dans quelle m*rde on s'est mis en votant contre, en votant blanc, ou en ne votant pas.


Il n'y a pas tout, mais déjà de quoi se faire une opinion !
 

Chaugnar Foune

Grand Maître
#51
[:peur]
 

viciouus

Grand Maître
#52
En ce moment, je me fais violence en écoutant France inter, ça me permet de prendre le pouls de la "nouvelle gauche".

Au bout de 10 min, je continue à me rendre compte dans le prolongement de ce que j'ai écris que l'échec total, c'est également le fruit d'une gauche libertaire, d'abord vainqueur, aujourd'hui contestée, qui force sur son puritanisme idéologique.

On a passé des décennies à se manger des prêches de moralisme gauchiste. Le journaliste de France Inter a remplacé le curé de campagne.
En faites, ce n'est pas tant les idées qu'il défend qui sont critiquables ( en réalité, pour la plupart, ce sont des valeurs communes ), c'est la bigoterie inquisitoire avec laquelle il les a soumises jusqu'à la nausée.

Aujourd'hui on a jamais vu autant d'humour noir, de dérisions sur le racisme, de memes sur Hitler sur le web. C'est comme une forme de catharsis et de défouloir après des années de censure mentale. Le réac' devient le punk d'aujourd'hui. Il vous lâcherait un truc du genre "faudrait que les mecs deviennent plus viriles et redeviennent des hommes", que les journalistes de France inter imploreraient le ciel en répétant leur Ave Nauseabonda.

La lepenisation des esprits par le diable Zemmour par exemple, c'est la meilleure excuse pour se défausser.

Et ça n'a pas empêché le journaliste de France Inter de devenir le vainqueur avec le meilleur représentant de son idéologie, Mr Macron.

D'ailleurs à l'encontre de ces vieilles gloires, j'aimerai bien savoir quelles gloires promets Macron ? Parce que j'aime bien les gens qui s'acharnent contre le passéisme, mais en attendant, bien de nos industries de pointes ont pour origine ces vieilles gloires. Aujourd'hui je peine à voir ce qu'on a construit dans la durée, pour les décennies à venir. Pas sûr que les applis mobiles des start-up et les paperasses gestionnaires des cadres sups vont tenir dans le temps...A un moment donné pour ne plus regretter les vieilles gloires, il faut créer un modèle qui fournit des créations concrètes, une industrie affectée, sans quoi ce sera la nostalgie permanente.


 

rom32@idn

Grand Maître
#53

Selon la personne qui a dressé ce résumé, le FN propose donc la sortie de l'UE par référendum sans référendum. Intéressant...

- rétablir les RG
La première mouture des RG a été créée a été créée en 1908. Les fascisto-nazis du FN étaient déjà sûrement au pouvoir.
La fusion des RG avec la DST (sous Sarko me semble-t-il ?) a plombé l'efficacité des services de renseignements, en actant la disparition des agents de terrain.

- expulser automatiquement les délinquants étrangers (et les criminels a fortiori)
Sarko a malheureusement supprimé la double-peine. Quel est l'intérêt, pour notre pays, de conserver sur le sol français des étrangers délinquants et plus encore des criminels ?
Quelle valeur ajoutée apportent-ils ?
Une mesure de bon sens, donc. Je ne parle même pas des jihadistes étrangers/binationaux...

- Rattacher l’administration pénitentiaire au ministère de l’Intérieur. La Justice n'a pas à se mêler de ça !
- supprimer l’École Nationale de la Magistrature
Lorsqu'on observe qu'une candidate de l'Est de la France est jugée pour racisme en Guyane, terre d'origine de la ministre de la Justice visée par la caricature, on se persuade que la justice est indépendante. D'autant que l'intéressée est condamnée, en 1e instance, à 9 mois de prison ferme, là où un Tunisien étranger, multi-condamné pour violences etc n'a été condamné qu'à 6 mois de sursis pour violences volontaires avoir fracassé la tête d'un usager avec une palette suite à une altercation (le dit Tunisien étant le jihadiste ayant ensanglanté Nice en juillet 2016).

- Simplifier et automatiser l'expulsion des étrangers en situation illégale.
Un clandestin est en situation illégale en France. Ne respectant pas la loi, il doit être dégagé sans coup férir.

- mettre en place un quota réduit à 10 000 pour l'immigration légale (pour alimenter la mesure précédente).
Les pays anglo-saxons chers à HK, l'éternelle victime du système français, appliquent des restrictions à l'immigration.
Ainsi, en 2016, le Québec a doublé son quota de travailleurs immigrés, passant de 5.000 à... 10.000.
Pays de fachos, on vous dit.

Il y a 2 semaines, j'étais en Normandie avec ma conjointe, plus précisément sur les plages du Débarquement.
Dans tous les agglomérations que nous avons traversées, les cantonniers, les éboueurs, les serveurs dans les restos etc etc étaient des Français, blancs. Pas d'immigrés pour « faire le sale boulot dont les Français ne veulent pas ».
A d'autres, cette fable sur l'immigration.
Quelle est l'absurdité de faire venir des centaines de milliers de types, puis les familles respectives, de subventionner à coups d'alloc l'ensemble, sans oublier le coût sécuritaire.

- supprimer le droit du sol.
J'en ai déjà parlé, cela va me permettre d'en remettre une couche.
Qui, en 2007, proposait la suppression du sol en Outre-Mer, face à la pression migratoire que subissaient les populations ultra-marines ? Baroin, qui désormais a rejoint Macron.
Qui dénonçait le « tournant identitaire » subi par les « Guyanais de souche » (sic !) « devenus minoritaires sur leur propre terre » ? Une certaine... Taubira.

Je remets le passage pour vous éviter de chercher dans l'article de RFI (RFI, hein, pas Radio Courtoisie) :

Le discours est le même en Guyane où nombre d’élus ont approuvé, en juillet 2005, la proposition de François Baroin de remplacer, dans les DOM-TOM, le droit du sol par le droit du sang (voir article ci-joint). « Si cette proposition contribue à soulever le dossier de l’immigration en Guyane, tant mieux. Peu importe le tollé qu’elle a provoqué. Je suis prêt à inviter mes amis du Parti socialiste et de SOS-Racisme à venir deux mois en Guyane au lieu d’y passer 48 heures », avait alors déclaré Antoine Karam, le président du conseil régional de Guyane, pourtant membre du PS.
Ce même Antoine Karam a récemment dénoncé une « palestinisation de la région », évoquant le repli des communautés sur elles-mêmes. La crainte de perdre son identité s’exprime de vive voix. « Les enfants comoriens susceptibles d’acquérir la nationalité française par le droit du sol seront bientôt plus nombreux que les Mahorais », s’alarme Ali Souf. « Nous sommes à un tournant identitaire. Les Guyanais de souche sont devenus minoritaires sur leur propre terre », lui répond en écho Christiane Taubira, député et membre du Parti radical de gauche.
http://www1.rfi.fr/fichiers/MFI/PolitiqueDiplomatie/2068.asp

Fermez le ban.

- mise en place de législation d'exception contre les musulmans (points 29 à 32 spécifiques "Islam")
En France, des individus, soutenus et/ou se rattachant d'une organisation génocidaire fondée sur l'islam, massacrent au nom de l'islam.
Ce sont dans des mosquées, écoles coraniques que fusent des discours anti-France, et ce sont des mosquées qui sont régulièrement fermées comme dernièrement Montfermeil, Clichy, Torcy - ce qui n'empêche nullement des centaines de muzz (modérés, hein) de mener des prières de rue illégales.

Les points 29 à 32, et suivants, sont regroupés sous la thématique « Eradiquer le terrorisme et briser les réseaux fondamentalistes islamistes (pléonasme) ».
Cette thématique n'est donc pas tournée « contre les muzz », mais les islamisto-jihadistes. A moins qu'il n'y ait aucune frontière entre les 2... (l'interdiction du port du voile intégral avait conduit des instances islamiques - islamistes ? - mais aussi de gauche aux mêmes conclusions, à savoir que cela stigmatiserait les... musulmans. Etrange).

- rétablissement d'une monnaie nationale (le référendum du 1er point, c'est pipeau ! la décision est actée au point 35)
Plusieurs pays de l'UE n'ont pas pour monnaie l'€. Il ne semble pas qu'ils s'en sortent mal.

- Mettre en place une taxe additionnelle sur l’embauche de salariés étrangers. Tous nos fruits et légumes sont cueillis par des étrangers, bienvenue au pays de la tomate à 5 € (32,80 F) le kg !
Cf plus haut, quelle absurdité de faire venir des travailleurs étrangers, qu'ils soient d'un autre pays de l'UE ou extra-UE, pour remplir des missions qui pourraient l'être par des Français ?
Le principe des travailleurs détachés, par exemple, est également décrié par Mélenchon, personne ne parle de lui comme d'un raciste... Cf également les discours des grandes gueules du PCF à la fin des années '70 ou encore lors de la campagne pour la Présidentielle de 1981 (Robert Hue, désormais pro-Macron, ou Marchais par exemple).

- avoir un secrétariat d'État anti uberisation, anti robotique... Bienvenue au Moyen-Âge !
Le gouvernement socialiste a tenté de mener des arbitrages entre les VTC et Uber; tandis que Hamon a suggéré début mars dernier une « taxe robots ».
Personne n'a parlé de Moyen-Age.
Il n'est nullement question d'interdire la robotique dans le programme...

- Fixer l'innovation ! Finalement, le Moyen-Âge c'est peut-être trop progressiste !
« Fixer l’innovation en France en empêchant en cas de subvention publique que la
société soit cédée à une société étrangère pendant dix ans.
»
Cette fixation de l'innovation ne serait donc mise en place qu'en cas de volonté marquée par une autre société de racheter cette société subventionnée, avec les transferts de technologie qui s'ensuivent.
Plus facile de faire croire que le FN est contre l'innovation tout court...

- Baisser immédiatement de 5 % les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité. L'énergie est notre avenir, consommons en plus et moins cher !
Les tarifs réglementés vont baisser de 3.3% le 1er mai prochain.

- Maintenir la durée légale hebdomadaire du travail à 35 heures. Quand c'est socialiste, c'est pas bien. Mais si c'est nous con le dit !!!
Je ne pense pas que ce soit tenable, tout comme l'âge de la retraite. A noter que la personne qui caricature le programme du FN épargne une large partie des volets Protection sociale, Soutien des entreprises, Action sur le pouvoir d'achat, Fiscalité plus juste etc.
Le FN est socialement à gauche, identitairement à droite entend-on régulièrement.

- Réaliser des économies en supprimant l’Aide Médicale d’État réservée aux clandestins. Les médecins ne devront plus soigner ceux qui en ont besoin, c'est pour faire des économies !
Les clandestins étant en situation illégale en France... vous connaissez la suite.

- Maintenir l'ISF. Tiens ? C'était pas socialiste l'ISF ?
Et ?
Il serait du reste judicieux de fiscaliser les oeuvres d'art, avec même effet rétroactif :D. Les Fabius & co en feraient des bonds.

- Pour une vraie justice sociale, transférer aux établissements supérieurs d’enseignement général et professionnel la charge de trouver une offre de stage à chaque étudiant. En faire des assistés ?
Difficile lorsqu'on n'a pas de réseaux de trouver des stages, je suppose.

- Ériger la citoyenneté française en privilège pour tous les Français. Vive le retour de la France des privilèges !
A quoi servirait-il d'être Français, bref d'avoir une nationalité ? Le droit de vote est le premier de ces privilèges; aux Français de décider ce qu'il se passe dans leur propre pays.
Et les Français doivent être prioritaires en matière de protection sociale, emplois etc.

Parenthèse, dernièrement, la Turquie aux mains du national-islamiste Erdogan organisait un référendum en vue de renforcer les pouvoirs présidentiels de ce dernier. Etaient donc notamment appelés aux urnes les Turcs vivant sur le sol européen. Et plusieurs pays, dont le nôtre, ont été confronté au problème de Turcs votant majoritairement en faveur de cet Erdogan, alors qu'ils vivent dans des démocraties. Beaucoup de ces Turcs ont du reste la double-nationalité et se pose en Allemagne, où réside la plus forte communauté turque, la question de leur intégration.

- instaurer le port d’un uniforme à l’école.
Cette mesure a été proposée par d'autres, droite ou gauche.

- Reconstituer dans tous les domaines de la Défense une offre industrielle française. Vive le char Renault et le fusil Chassepot !
Qui faisait la promotion du « Made in France » ? Montebourg. A ce que je sache, il n'est pas membre du FN.
Depuis plusieurs années, les munitions utilisées dans les forces de sécurité et les forces armées n'étaient plus fabriquées en France. Et, le mois dernier, le ministre de la Défense - Le Drian, un socialiste, pas un frontiste, hein - a relancé la filière des munitions de 5.56, 7.62 et 9mm équipant armes de poing, fusils d'assaut et de précision de nos forces.
« C'est une question de souveraineté nationale » (dixit le même Le Drian, un frontiste qui s'ignore).

- fabriquer un deuxième porte-avion et lui donner le nom d'un prélat !
L'actuel, et unique, porte-avions que possède notre Marine nationale, sans jeu de mots, est le CDG. Il est en cale sèche. Et n'est secondé par aucun moyen de projection de forces similaire.
A noter que les candidats Fillon, Hamon voire Macron se sont montrés sinon favorables du moins réceptifs à l'idée d'un 2nd porte-avions qui pourrait à terme soit appuyer le CDG soit le remplacer.

- maintenir, moderniser et sécuriser la filière nucléaire française, refuser la fermeture de la centrale de Fessenheim.
Macron ne veut pas non plus se séparer du nucléaire. Facho.
 

Figatelu

Grand Maître
#54


Ce qui reviendrait à dire que la génération politique du mouvement de mai 68 qui prônait la liberté totale, a fini par imposer au peuple sa propre doctrine. Le matraquage physique remplacé par le matraquage médiatique et intellectuel.

Finalement, toutes les idéologies aboutissent à une forme de dictature masquée par la démocratie. preuve que cette dernière n'est qu'une mascarade. Coup de grâce peut-être cette année, avec un non-choix total au second tour bien pire qu'en 2002 où Chirac représentait au moins quelque chose (La droite et le centre et son propre parcours).

Mais pourquoi sommes-nous dans un non-choix cette année ? Ou plutôt, pourquoi pensons-nous que nous sommes dans un non choix ? Hollande et son équipe ont été les pires gestionnaires de l'histoire et on nous oblige aujourd'hui à les reconduire sous peine de voir quoi ? Rouvrir les chambres à gaz ?

Vous autres lettrés, vous vous masturbez intellectuellement sur les programmes, les postures et le passé des candidats. Vous vous refusez à voter pour Le Pen car au fond de vous, rejaillissent les images profondément ancrées de la solution finale et les poncifs du genre "le devoir de mémoire est indispensable pour éviter que le diable ne revienne". (par exemple, j'ai appris que les juifs étaient gazés par les nazis allemands en CM2, livre d'histoire avec parcours du juif ( et non pas de l'homme) de sa montée dans le wagon jusqu'à sa "sortie par la cheminée".

Mais la populace elle, elle s'en tape du Vel 'Hiv, elle pense que c'est une épreuve de cycliste aux jeux olympiques d'hiver. Sérieusement, les gens de la base que je côtoie, ils votent Lassale parce qu'il est le seul avec qui ils auraient envie de discuter 5 minutes. Ils votent Mélenchon car il crée chez eux l'illusion de la vraie gauche. Et ces gens là on le même poids dans les urnes que vous avec votre tête bourrée d'analyses. Regardez l'emprise du gourou Skippy Macron sur notre pauvre Mezigo, il nous l'a anéanti.

Alors que reste-il au lettré, rongé qu'il est par le besoin d'intervenir pour changer le monde, pour changer le cours de l'histoire ?

- Voter Macron pour plein de trucs au top... (lire Mezigo depuis le second tour. Pas avant, vous vous y perdriez et je n'en suis pas encore revenu).

- Voter blanc car vous restez citoyen, (J'ai fait cette merde en 2002. Pendant 10 ans au bas mot, j'ai pu caser ça dans les dîners, j'étais genre humaniste et tout. Maintenant c'est plus tenable, c'est la honte, de quoi finir comme Mitsuhirato).

- Voter Le Pen parce que la droite et la gauche fonctionnent en auto-sodomie alternée ou parfois même cohabitée. En résumé, après Sarkozy et Hollande, faut être un peu débile pour en redemander.

- Voter Le Pen parce que merde, arrêter de me casser les couilles (faute d'orthographe incluse, traduisant le trouble du lettré qui vient de plonger dans la simplicité clairvoyante (ou pas) de la pensée de la populace.)

Moi je serai assez pour voter Le Pen pour niquer Macron, ensuite la niquer aux législatives avec ses candidats FN pourris et la laisser moisir à l'Elysée pendant 5 ans. Un peu comme Hollande avec ses frondeurs et son incompétence.

Si elle survit à ça, cela voudra dire qu'elle aura finalement fait des choses que le peuple aura approuvé. Si elle ne survit pas, l'auto-sodomie de nos amis démocrates recommencera.



A votre santé. Bisous
 

rom32@idn

Grand Maître
#55
Le porte-parole de Macron hier matin sur RTL, commentant MLP à propos du soutien affiché par les islamistes de l'UOIF à Macron :




Macron, hier matin, à Arras :




LOL
 

HokeyPokey

Grand Maître
#56


Pareil, ce sera blanc pour ma part.
 

mezigo

Modo operandi
Staff
#57
La démocratie selon "le projet" de Marine Le Pen, in extenso :

Engagement 1
« Retrouver notre liberté et la maîtrise de notre destin en restituant au peuple français sa souveraineté (monétaire, législative, territoriale, économique). Pour cela, une négociation sera engagée avec nos partenaires européens suivie d’un référendum sur notre appartenance à l’Union européenne. »

Engagement 24
« Rétablir les frontières nationales et sortir de l’espace Schengen (un dispositif particulier pour les travailleurs frontaliers sera mis en place pour leur faciliter le passage de la frontière). »

Engagement 35
« Soutenir les entreprises françaises face à la concurrence internationale déloyale par la mise en place d’un protectionnisme intelligent et le rétablissement d’une monnaie nationale adaptée à notre économie »

C'est fort ! A la fois annoncer que le peuple décidera via un référendum de continuer ou pas d'appartenir à l'Union européenne, et sans attendre celui-ci annoncer des mesures qui frisent de fait la sortie de l'Union : rétablissement des frontières, rupture des accords de Schengen, sortie de la zone Euro.

Au moins une chose est claire dans ce programme : si MLP devient présidente, elle nous promet un beau recul démocratique et ce sera une république autoritaire qui risque de se mettre en place. Les Législatives pourront-elles contrecarrer ce pouvoir ? Est-il anodin ou sans conséquence de tenter le coup ? Évidemment, toute réflexion demande un effort...
 

Figatelu

Grand Maître
#58
Les soutiens plus où moins affichés du futur président :

- L’éternel Attali avec sa morgue habituelle qui qualifie la délocalisation et la perte d'emploi """"d’anecdote""".
- La cheffe des chefs de BMFTV qui check Macron dans une séquence volée.

http://www.gala.fr/l_actu/news_de_s...o_macron_la_video_exploitee_par_le_fn_392419

(C'est bien un lien de Gala. J'ai pas trouvé de sites sérieux qui relaient, pourtant c'est une information).

Ces images ont bien plus d'impact sur les gens que tous les discours pathétiques.
Il faudra des nerfs solides pour ne pas voter Le Pen...
 

Figatelu

Grand Maître
#60
Et c'est quoi le pari ? Que plus de gens iront pour Macron ?

Pour que ça marche, il faut qu'il parle aux gens de la base. Le Pen fait ça depuis 10 ans. De plus, sa campagne de second tour est assez mal engagée.
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
  • vaelis
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
866 225
Messages
8 066 041
Membres
1 576 745
Dernier membre
AllanSB
Partager cette page
Haut